NOUVELLES

La gazette du Mondial-2014- Le monde est rond comme un ballon

15/05/2014 06:30 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

La gazette hebdomadaire du Mondial au Brésil (12 juin-13 juillet): l'actualité décalée des préparatifs et des 32 sélections qualifiées et tout ce qui se dit dans le monde sur la compétition :

- Lufthansa devient Fanhansa!

A partir du 16 mai, huit appareils de la Lufthansa recevront un nouveau logo "Fanhansa", une première dans l'histoire de la compagnie aérienne qui veut marquer son soutien au football allemand et aux fans du ballon rond dans le monde entier. Elle ne transportera pas seulement la Mannschaft vers le Brésil mais aussi supporteurs, journalistes et officiels. Le premier avion "Fanhansa" décollera de Munich vers Hambourg et Londres, deux autres moyens-courriers et cinq longs-courriers, y compris des immenses Boeing 747-8, arboreront sur le flanc un logo qui ne passera pas inaperçu sur les tarmacs avec les lettrines mesurant 1,23 m de haut et un énorme ballon.

- Messi, cinquième Beatles?

Dans la peau d'un cinquième Beatles, d'un punk de Camden ou dans celle d'un chauffeur de taxi anglais, le groupe britannique "The Band of God" a posté un clip-vidéo décoiffant, "If Messi was an englishman", cette semaine sur Youtube. Elle montre un à un les joueurs anglais qui se rendront au Brésil pour le Mondial et conclut: "avoir besoin d'un Messi -et peut-être "aussi d'un Agüero". En échange, ils proposent de rendre les Malouines (!!!), le corps de Margaret Thatcher et même d'échanger avec l'Argentine leur entraîneur, Roy Hodgson, contre Messi.(www.youtube.com/watch?v=Cjut53UeVO4).

- Avec de tels amis, pas besoin d'ennemis!

Le gouvernement britannique ne croit pas non plus une seconde que l'Angleterre se qualifiera en seconde phase. C'est un rapport du ministère de l'Intérieur évaluant s'il convient de permettre aux pubs de rester ouverts plus tard pour téléviser les rencontres qui vend la mèche: "Si on est sûr que l'Angleterre jouera les matchs de la première phase (contre Italie, Uruguay et Costa Rica), il est fort probable qu'elle ne jouera pas les autres", dit le texte transmis au parlement. Mais le discrédit vient-il seulement du gouvernement? "Nous ne serons pas l'un des favoris des paris pour gagner le Mondial", a reconnu le capitaine Steven Gerrard.

- La bière et la paix (sociale)

Les supporteurs anglais pourront toujours se consoler dans les bars de Copacabana. Le prix de la bière et des boissons gazeuses, dont la consommation promet d'atteindre des sommets au Brésil, ne sera augmenté qu'après la fin du Mondial, et non en juin comme initialement envisagé. Le ministre des Finances Guido Mantega tente ainsi de rafraîchir le moteur en surchauffe de l'inflation.

- Deux Brésiliens "convoqués" par l'Angleterre

Deux anciennes stars brésiliennes du ballon rond ont été "convoquées" pour partager avec les supporteurs anglais leurs opinions sur les matches de la Coupe du monde: Zico, considéré comme le dernier meneur de jeu dépositaire du "jogo bonito" (le beau jeu), au sein de la Seleçao des années 1970-80, sera chroniqueur du journal "The Guardian" et Juninho Paulista, qui a fait partie de l'équipe brésilienne championne en 2002, fera partie de l'équipe de commentateurs de la BBC.

- La Fifa, une fois

La Fifa a dévoilé les slogans qui s'afficheront sur le bus des 31 équipes de la Coupe du monde et celui de la Belgique comporte une erreur grammaticale dans sa version flamande. "Attendez-vous à l'impossible! Verwacht je aan het onmogelijke!", pourra-t-on lire sur le car des joueurs. Sauf qu'en néerlandais, "verwachten aan" est une faute commise par beaucoup de francophones, qui traduisent littéralement "s'attendre à". Il fallait tout simplement écrire "Verwacht het onmogelijke." La fédération belge rejette la faute sur la Fifa. "La Fifa a proposé cinq slogans. Nous les avons rejetés parce qu'ils étaient trop stupides selon nous", confie Stefan Van Loock, le porte-parole de la fédération belge. "Nous avons proposé le slogan +Tous ensemble, samen sterk+ mais la Fifa n'a pas voulu. Ils ont créé ce slogan et en commettant cette faute". Pas de problème en revanche pour le slogan du bus chilien. Ce sont ses supporteurs eux-mêmes qui l'ont choisi : "CHI CHI CHI - LE LE LE - VIVA CHILE!". Il fallait y penser.

- Hazard, pas deux fois!

Le Belge Eden Hazard est revenu pour la première fois dimanche dernier à la télévision belge sur la polémique du hamburger, lors de Belgique - Turquie durant les qualifications pour l'Euro-2012. Le Belge avait été sanctionné par le sélectionneur de l'époque, Georges Leekens, parce qu'il était parti manger un hamburger alors que le match était toujours en cours. Une "affaire" qui avait mené à sa suspension provisoire. Déçu d'avoir été remplacé, Hazard avait quitté le terrain frustré. "J'envoie un message à mon père, je lui dis de venir dehors, et qu'on s'en va. Sur le coup, j'avais trop faim. Après un match, c'est normal... Même si c'est vrai que c'est con ce que j'ai fait. Mais ça m'a servi de leçon."

- Ils ont crié "Aline!"

Football et présentatrices sexy: l'Argentine lutte sur tous les fronts contre le Brésil, son meilleur ennemi. Pour évincer la Brésilienne au décolleté plongeant Fernanda Lima, qui avait présenté le tirage au sort du Mondial, l'Argentine a choisi la journaliste de TV et mannequin Aline Moine, pour annoncer sa liste des 29 apôtres de Messi, en mini-robe noire. Aline a déjà posé pour des collections de sous-vêtements. Mais elle a toujours refusé de les ôter pour Playboy.

- Le tout c'est d'y croire

Tim Cahill affirme que tout est possible si l'Australie sort du groupe B où elle devra se débarrasser tout de même de l'Espagne, des Pays-Bas et du Chili. L'ex-joueur d'Everton aujourd'hui aux New York Red Bulls, 34 ans, qui jouera son troisème Mondial, estime que les Australiens iront au Brésil "sans peur". "Si on sort d'un groupe comme ça, alors tout est possible, mais en même temps le premier match est le plus important et ce qui se passera entre l'Espagne et les Pays-Bas va clairement modifier la tactique des Socceroos le match suivant", a-t-il expliqué.

- Vétéran

Shinji Ono ne fera pas une quatrième Coupe du monde mais il a montré qu'il était en forme. Le Japonais a été sublime pour son dernier match avec les Western Sydney Wanderers, qui se sont qualifiés pour les quarts-de-finale de la Ligue des Champions asiatique (AFC). A 34 ans, Ono repart chez les Consadole Sapporo, au Japon, mais il a été impliqué dans les deux buts de son équipe face à Sanfrecce Hiroshima. "Shinji a été formidable", a salué son coach et ancien défenseur international australien Tony Popovic. "C'était un match difficile, nous avions deux buts à rattraper mais j'ai cru en l'équipe", a commenté le joueur aux 56 sélections. Ono a participé aux Mondiaux de 1998, 2002 et 2006.

burs-cdo/pal/dla/jgu

PLUS:hp