NOUVELLES

France: journée de grogne des fonctionnaires pour leurs salaires, gelés depuis 2010

15/05/2014 02:38 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Infirmiers, enseignants, pompiers, éducateurs... Des dizaines de milliers de fonctionnaires en France se sont mobilisés jeudi pour leurs salaires, gelés depuis 2010, mais le gouvernement s'est montré inflexible: sans croissance, pas d'augmentations.

Huit syndicats avaient appelé plus de 5 millions d'agents à prendre part à une journée d'action pour l'emploi et les salaires, y compris par la grève. Quelque 110 rassemblements et manifestations ont été organisés dans l'ensemble du pays.

Un représentant du syndicat CGT, Jean-Marc Canon, pour qui la journée a été "un succès", a évoqué l'hypothèse d'une nouvelle journée d'action interprofessionnelle "d'ici la fin juin" pour "un changement de cap dans la politique économique et sociale".

Le principal motif de grogne concerne le gel du "point d'indice", qui sert de base au calcul des salaires et n'a pas été augmenté depuis juillet 2010. Pour les syndicats, l'annonce par le gouvernement du Premier ministre Manuel Valls du maintien de ce gel jusqu'en 2017 (avec un réexamen chaque année) est "inacceptable".

Mais dans un courrier adressé aux syndicats avant la mobilisation, le Premier ministre leur a opposé une fin de non-recevoir. La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a de son côté réaffirmé jeudi: "nous ne pourrons faire de geste que le jour où la croissance redémarrera".

Selon l'Institut national de la statistique, la croissance a été nulle en France au cours des trois premiers mois de l'année.

Certains touristes ont fait les frais de la journée de mobilisation: le château de Versailles est resté portes closes jeudi. Et plus de 10% des vols Air France ont été annulés, surtout dans le sud-est.

burs-chl/db/blb/bir

PLUS:hp