NOUVELLES

L'UE veut interdire la pêche au filet dérivant pour protéger dauphins et tortues

14/05/2014 01:59 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT
Getty Images

BRUXELLES - La branche exécutive de l'Union européenne a suggéré mercredi une interdiction totale de la pêche au filet dérivant dans les eaux européennes et par tous les navires européens, d'ici la fin de l'année, afin de mieux protéger les dauphins, les requins, les espadons et les thons rouges de l'Atlantique.

Des filets dérivants qui s'étirent sur des dizaines de kilomètres, tout juste sous la surface de l'eau, capturent fréquemment et accidentellement des milliers de mammifères marins essentiels à l'écosystème. Ils sont aussi responsables de gigantesques captures accessoires n'ayant qu'une faible valeur commerciale.

On qualifie souvent ces filets de «murs de la mort» puisqu'ils tuent tout ce qu'ils capturent.

La pêche au filet dérivant détruit les habitats marins, met en péril la faune marine et menace la pêche durable, a dit la commissaire européenne aux Pêches, Maria Damanaki.

Ces filets étaient précédemment utilisés pour la pêche au thon rouge de l'Atlantique dans la Méditérrannée, jusqu'à ce que l'UE interdise la pratique en 2002. La pêche au filet dérivant est toujours pratiquée illégalement et une interdiction totale permettrait de punir les responsables plus efficacement.

Les tribunaux européens avaient dû sévir contre l'Italie et la France, il y a quelques années, pour mettre fin à de telles pratiques.

La suggestion sera maintenant soumise à l'approbation des 28 pays membres de l'UE.

«Nous devons refermer tous les échappatoires et simplifier les contrôles et l'application, a dit Mme Damanaki. Cette interdiction envoie un message clair que nous ne tolérerons plus de pratiques irresponsables.»

L'UE a sévi, depuis quelques années, contre la pêche illégale et la pêche commerciale dans l'Atlantique et dans la Méditérrannée, le long de ses côtes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 100 espèces les plus menacées dans le monde