NOUVELLES

L'Alberta vend un territoire abritant des caribous en voie d'extinction

14/05/2014 01:49 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT
Joe Raedle via Getty Images
KANGERLUSSUAQ, GREENLAND - JULY 12: A caribou runs through a field on July 12, 2013 in Kangerlussuaq, Greenland. As the sea levels around the globe rise, researchers affilitated with the National Science Foundation and other organizations are studying the phenomena of the melting glaciers and its long-term ramifications. The warmer temperatures that have had an effect on the glaciers in Greenland also have altered the ways in which the local populace farm, fish, hunt and even travel across land. In recent years, sea level rise in places such as Miami Beach has led to increased street flooding and prompted leaders such as New York City Mayor Michael Bloomberg to propose a $19.5 billion plan to boost the citys capacity to withstand future extreme weather events by, among other things, devising mechanisms to withstand flooding. (Photo by Joe Raedle/Getty Images)

EDMONTON - Le gouvernement de l'Alberta prévoit vendre à l'industrie énergétique un important habitat du caribou, quelques jours à peine après qu'un groupe de spécialistes mandatés par le gouvernement fédéral eut indiqué que ces troupeaux étaient en danger d'extinction.

Le ministère albertain de l'Énergie a mis en vente mercredi 1700 hectares de territoire au nord de Grand Cache, habitat des derniers membres de plusieurs troupeaux de caribous de montagne.

Un comité scientifique fédéral avait conclu, plus tôt ce mois-ci, que ces troupeaux devaient être considérés comme «en voie de disparition» — la plus grave menace inscrite dans la loi canadienne — parce que leur nombre a diminué d'environ 60 pour cent au cours de la dernière décennie.

Selon la biologiste Justina Ray, qui a participé à l'étude pour le Comité sur la situation des espèces en péril du Canada, les perturbations industrielles expliquent en grande partie ce changement.

Environ 1200 hectares sur ce territoire sont fréquentés par les 78 bêtes du troupeau Narraway. Les données compilées par Global Forest Watch suggèrent que plus de 81 pour cent de cet habitat a déjà été perturbé. Les 500 autres hectares du territoire, dont la moitié a déjà été perturbée par l'humain, sont fréquentés par les 100 caribous du troupeau Redrock-Prairie Creek.

Les plus récentes données concernant ces secteurs datent de quatre ans.

Le porte-parole du ministère albertain de l'Énergie, Mike Feenstra, a déclaré que la province reconnaît que le caribou de montagne est une espèce menacée, sinon en voie de disparition. «Des restrictions sévères pour l'industrie continuent de s'appliquer aux autres territoires abritant des caribous en Alberta», a souligné M. Feenstra.

Carolyn Campbell, de l'Alberta Wilderness Association, croit cependant que les règles sur les activités des entreprises énergétiques sur ces territoires ne vont pas assez loin, puisqu'elles n'imposent pas de limites sur la perturbation des habitats des caribous.

La biologiste Justina Ray soutient que les troupeaux souffrent des trous laissés par le développement dans les forêts anciennes. La végétation qui repousse convient davantage aux chevreuils et aux orignaux, qui sont les principales proies des loups. Or, lorsque les loups accèdent à un secteur, ils se mettent à y attaquer aussi les caribous.

L'Alberta a mis en place un vigoureux programme visant à éliminer le loup, mais les autorités provinciales admettent que tuer les prédateurs ne protégera pas les caribous pour toujours.

Selon Mme Ray, la sauvegarde des troupeaux de caribous de montagne est importante pour la diversité génétique de l'espèce en Colombie-Britannique et en Alberta.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 100 espèces les plus menacées dans le monde