NOUVELLES

Huit migrants clandestins nigériens tués par des milices armés en Libye

14/05/2014 09:56 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

Au moins huit migrants clandestins nigériens ont été tués par des milices armées qui écument le sud-libyen dans l'attaque du camion qui les transportait, indique mercredi un communiqué du ministère nigérien des Affaires étrangères (AE).

"La semaine dernière, sur l'axe Gatrone-Sebha (sud-libyen), un accident de la circulation suite à un accrochage avec une milice armée a coûté la vie à huit ressortissants nigériens", précise le communiqué lu à la radio nationale.

Les victimes, dont les noms ont été publiés à la radio, sont des migrants clandestins issus de Tahoua (ouest du Niger), et ont été enterrées dans la ville libyenne de Sebha, souligne la même source.

Le ministère des AE "attire à nouveau l'attention des Nigériens désireux de se rendre en Libye sur les risques qu'ils y encourent" et "leur recommande fortement de se munir "des documents de voyage appropriés" et surtout "d'éviter la voie terrestre", poursuit le texte.

Outre la soif et la faim, de nombreux clandestins meurent suite à des attaques par des bandits armés qui écument le sud libyen surtout depuis la chute du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi en 2011.

Plus de 40.000 clandestins Africains ont migré en 2013 en Libye, une importante plate-forme migratoire vers l'Europe, via Agadez, la grande ville du nord du Niger où des réseaux bien organisés de passeurs ont pignon sur rue, indique l'Onu.

En octobre 2013, 92 migrants, essentiellement des femmes et des enfants, étaient morts de soif alors qu'ils traversaient le désert pour rejoindre l'Algérie.

bh/ck/jpc

PLUS:hp