NOUVELLES

Deux guérisseurs tanzaniens arrêtés après le meurtre d'une albinos (ONG)

14/05/2014 12:02 EDT | Actualisé 14/07/2014 05:12 EDT

Deux guérisseurs traditionnels ont été arrêtés dans le nord-est de la Tanzanie, suspectés d'être impliqués dans le meurtre d'une albinos pour prélever des parties de son corps, a annoncé mercredi une ONG tanzanienne de défense des albinos.

Les assassins de Munghu Lugata, 40 ans, lui ont coupé la jambe gauche au-dessus du genou et plusieurs doigts de la main gauche, a indiqué l'ONG Under The Same Sun ("Sous le même soleil") dans un communiqué, citant le chef de la police de la région de Simiyu, Charles Mkumbo.

"Son corps gravement mutilé a été découvert devant chez elle par sa propre nièce", poursuit l'ONG qui estime qu'elle est la 73e personne souffrant d'albinisme à être brutalement assassinée depuis 2000 en Tanzanie, où environ 70 autres ont été victimes d'attaques similaires durant cette période.

Deux guérisseurs, une femme de 52 ans et un homme de 45 ans ont été arrêtés, selon Under the Same Sun, qui cite M. Mkumbo, ajoutant que la police recherche le petit ami de la victime, suspecté d'être impliqué dans le meurtre.

En Tanzanie et au Burundi voisin, les albinos sont victimes de superstitions qui attribue des vertus magiques à leur corps, recherchés par les sorciers et guérisseurs. Certains sont tués d'autres amputés lors d'attaques.

"Les guérisseurs disent à leurs clients que la peau, les cheveux et les organes de personnes atteintes d'albinisme, combinés avec leurs potions magiques secrètes garantissent le succès, la fortune et la victoire aux élections", explique l'ONG.

Avec des élections qui se profilent en octobre 2015 en Tanzanie, les albinos "craignent pour leur vie", poursuit le groupe, qui souligne que "la demande au marché noir de membres d'albinos monte en flèche durant ces périodes".

Les membres d'albinos peuvent être vendus jusqu'à plusieurs milliers de dollars en Tanzanie.

L'albinisme est une maladie génétique caractérisée par une absence de pigmentation de la peau, des poils, des cheveux et des yeux. Dans de nombreux autres pays d'Afrique, les albinos sont souvent victimes de discriminations.

str-pjm-ayv/esd/jpc

PLUS:hp