DIVERTISSEMENT

Joe Bocan dans la comédie musicale «Catnip!», présentée tout l'été dans le Village gai

14/05/2014 05:06 EDT | Actualisé 14/05/2014 05:07 EDT

Joe Bocan prendra sous peu les traits de Solange, une retraitée dépendante aux pilules et au réseau télévisé Canal Chat, dans le spectacle Catnip! le musical, joué tout l’été au bar l’Apollon, dans le Village gai.

L’auteur de la comédie musicale, Michel Duchesne (Party de bureau), décrit son œuvre comme une version pour adultes d’Alice au pays des merveilles. «Les spectateurs auront droit à une dose de joie pure! clame-t-il. Le personnage de Solange a perdu toute forme d’estime d’elle-même, mais elle fera la rencontre de personnages qui lui feront voir la vie autrement. C’est un grand happening qui est là pour donner de l’espoir.»

Les vendredis et samedis soirs dès 19 h 30, des voix de sopranos s’élèveront du clocher de l’ancien Théâtre Félix-Leclerc, afin d’attirer les curieux vers la salle aujourd’hui transformée en club de danse.

Dans un mélange éclectique de musique pop, rock, folk, techno, country et lyrique, 16 chansons composent le spectacle, dont neuf en français, quatre en anglais et trois bilingues, dans une prose assurément naïve.

L’interprète des chansons Repartir à zéro et Les femmes voilées sera accompagnée dans l’aventure par Élizabeth Dupéré (Comment survivre aux week-ends), Denys Paris (Le temps d’une paix), Frédéric Barbusci (Pseudo-Radio, LNI), Dominic Dagenais (Cirque du Soleil) et Nicolas Pinson (Chez Victor).

«Je suis entourée d’une équipe de rêve! dit-elle en entrevue. Ce sont des êtres que j’adore et je sens que tout le monde s’en va à la même place. Contrairement à l’habitude, je suis la straight du spectacle, alors que tous les autres ont des personnages très éclatés.»

Dans les extraits présentés aux médias le 14 mai dernier, Dominic Dagenais y est allé d’un morceau de rock en interprétant Angry Doctor, un personnage affublé d’un casque avec des pics et d’un manteau de cuir avec des franges en forme d’écailles de dragon. Élizabeth Dupéré (une fée tout droit sortie du Bal en blanc), Nicolas Pinson (un cliché du Français énervant), Denys Paris (un homme qui raconte avoir été une libellule auparavant…) forment quant à eux la brigade arc-en-ciel qui va à la rescousse de Solange.

Vêtue d’un ensemble deux pièces vert lime en coton ouaté et de bottes de suède beige, Joe Bocan a livré une chanson où Solange décide de prendre sa vie en main, avec l’intensité qu’on lui connait. «Solange est perdue. Quand elle dit adieu à sa télévision et à ses médicaments, elle sait qu’elle s’en va dans la douleur. C’est un moment très intense. Mais il y a aussi beaucoup de moments très drôles. Près de 90 % du spectacle donne dans la légèreté.»

Installée directement sur le plancher de danse de l’Apollon, la scène est entourée de chaises et donne sur les passerelles à l’étage. Une disposition qui plaît tout particulièrement au metteur en scène Jean-Pierre Pérusse. «Dans le théâtre traditionnel, je me sens mal à l’aise et à l’étroit, affirme-t-il. Je suis habitué de faire des spectacles dans des clubs et des lieux inusités. Ça m’allume! Avec une scène bifrontale, on doit jouer sur 360 degrés, alors tout est différent. On est très, très proche du monde.»

Catnip! le musical sera présenté à l’Apollon dès le 5 juin 2014. Comme il s’agit d’un bar, l’âge légal pour assister au spectacle est de 18 ans et plus.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les films québécois de l'été 2014