NOUVELLES

Le Canadien cherchera à disputer un septième match à l'image du sixième (VIDÉO)

13/05/2014 12:34 EDT | Actualisé 13/07/2014 05:12 EDT

BROSSARD, Qc - Michel Therrien et les joueurs du Canadien le reconnaissent: ils devront disputer un septième match à l'image du sixième pour remporter la série contre les Bruins. Ils estiment que c'est un objectif réalisable, même si la rencontre sera disputée au TD Garden cette fois.

«Il n'y a pas de doute que c'est possible de disputer deux matchs de suite avec autant d'intensité, a déclaré le capitaine Brian Gionta, mardi, avant que l'équipe quitte pour Boston en vue de l'ultime affrontement de la série de deuxième tour. Ça dépend beaucoup du niveau d'énergie qu'offre l'autre équipe. Les Bruins vont chercher à rebondir et il faudra les contenir. Il faudra dicter le jeu pour les empêcher de prendre leur rythme.»

C'est ce qu'a fait le Canadien, lundi, au Centre Bell. La formation montréalaise a alors géré le match de façon impeccable, alors que tous les joueurs sans exception ont mis la main à la pâte. Therrien n'a aucun doute que les siens pourront faire la même chose, mercredi soir.

«C'est une question de préparation, de concentration et d'attitude. Il s'agit de s'attarder aux choses qu'on peut contrôler, a souligné l'entraîneur du CH. C'est ce qu'on a fait lors du sixième match. Il ne fait aucun doute qu'en tant que groupe, nous sommes capables de le faire. Il faut maintenant s'assurer de répéter ça.»

Daniel Brière est confiant que les joueurs montréalais adopteront la bonne approche. Et ce, même si un septième match a souvent le don de séparer les hommes des enfants.

«Tu as des joueurs, parfois, qui croulent sous la pression, et d'autres qui élèvent leur jeu, a souligné Brière. Mais j'ai aimé ce que j'ai vu de toute l'équipe lors du sixième match. Nous avons pris les choses en mains, ce qui est toujours bon signe.»

Therrien a d'ailleurs noté que pour les siens, le sixième affrontement de lundi, «c'en était un, un septième match».

«On va vivre la même situation émotivement. C'est le même scénario», a-t-il souligné.

Certains estiment que les Bruins seront nerveux lorsque le septième match commencera. Mais Brière n'irait pas jusqu'à dire que le Canadien a semé le doute dans la tête des joueurs de Claude Julien.

«Nous nous attendons à une meilleure prestation de leur part. Ils ont joué plusieurs matchs no 7 ces dernières années, alors je suis certain qu'ils vont être prêts, a affirmé l'attaquant du CH. On s'attend à ce que les Bruins affichent un peu plus d'urgence dans leur jeu. On devrait voir le meilleur des deux équipes.»

Depuis 2011, les Bruins ont remporté quatre des cinq matchs no 7 qu'ils ont disputés, dont un contre le Canadien. Les joueurs montréalais sont quant à eux sortis vainqueurs deux fois en trois tentatives dans ce contexte depuis 2010. Leur seule défaite est survenue aux mains de la formation de Boston.

Malgré ces statistiques, Therrien ne regrette pas de devoir disputer un septième match à Boston.

«Notre but était de prolonger cette série le plus possible et c'est exactement ce qui est arrivé. Nous étions préparés physiquement et mentalement à vivre une longue série, a-t-il rappelé. Il faut faire 'reset', se reconcentrer et s'assurer de rivaliser.»

La majorité des joueurs montréalais ont eu l'occasion de refaire le plein d'énergie, mardi, alors que le Canadien a tenu un entraînement facultatif. Parmi les 11 joueurs qui ont enfilé l'uniforme, il y avait trois joueurs qui avaient joué la veille, soit Carey Price, Michaël Bournival et Nathan Beaulieu.

Therrien a encore une fois louangé Beaulieu, mardi, mais il n'a pas dit s'il a l'intention de l'utiliser de nouveau.

«On sait qu'on l'a placé dans une situation difficile, a dit Therrien de celui qui a disputé son premier match en carrière dans les séries de la LNH. On ne craignait pas de l'insérer dans la formation parce qu'on sait qu'il a du caractère. Ça faisait une semaine qu'on réfléchissait au bon moment de l'intégrer dans la formation. Le développement d'un jeune est un processus, et on était prêt pour cette étape du processus. Il avait joué plusieurs fois avec nous dans le passé et il a travaillé très fort avec les 'Black Aces'.

«Ce que j'aime de Nathan, c'est sa vitesse et son calme, et sa capacité à bien faire circuler la rondelle.»

Alex Galchenyuk s'est joint à ses coéquipiers sur la glace principale du Complexe sportif Bell à Brossard, mardi. Therrien a pris soin de confirmer l'évidence, à savoir que le jeune attaquant ne jouera pas à Boston. Galchenyuk s'est blessé à la jambe à la mi-avril et il n'a participé à aucun match des séries jusqu'ici ce printemps.

Les autres joueurs qui se sont entraînés sont les attaquants Travis Moen, Ryan White et George Parros, les défenseurs Douglas Murray, Francis Bouillon et Jarred Tinordi, ainsi que gardien Peter Budaj.

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Deuxième ronde: Canadien - Bruins