NOUVELLES

Venezuela: gouvernement et opposition reprennent langue jeudi (Bogota)

12/05/2014 08:35 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

Le dialogue entre le gouvernement et l'opposition au Venezuela, entamé il y a près d'un mois pour tenter de mettre un terme à des manifestations qui ont fait au moins 42 morts, reprendra jeudi, a annoncé lundi une ministre colombienne.

"Nous avons travaillé avec les ministres des Affaires étrangères du Brésil et de l'Equateur ainsi qu'avec le nonce apostolique, présent au Venezuela, et nous aurons une réunion jeudi pour reprendre ce dialogue" entre gouvernement et opposition, a indiqué la chef de la diplomatie colombienne, María Ángela Holguín, sur le site de son ministère.

Mme Holguín, aux côtés des ses homologues brésilien, équatorien et du représentant du Vatican à Caracas, sont les parrains de ce dialogue ouvert il y a près d'un mois entre le gouvernement du président vénézuélien Nicolas Maduro et les secteurs les plus modérés de l'opposition, pour trouver une issue à la crise qui a déjà fait officiellement 42 morts et plus de 800 blessés.

Ce dialogue avance à pas comptés et n'a pas débouché pour l'instant sur des avancées concrètes. Il est rejeté par l'aile la plus radicale de l'opposition, qui réclame une amnistie pour les prisonniers politiques.

Mercredi, les autorités vénézuéliennes et l'opposition avaient décidé de reporter leur dialogue pour permettre la création d'une commission vérité sur les violences perpétrées lors des manifestations de ces derniers mois.

Les dernières enquêtes d'opinion indiquent que quasiment 60% de la population désapprouve la gestion du président et un tiers le rend responsable de la crise économique aiguë que traverse le pays.

Le Venezuela est assis sur les plus importantes réserves de pétrole au monde, mais l'inflation annuelle y frôle les 60% alors que le fait de mettre la main sur du café, du lait, des médicaments ou du papier toilette relève de la gageure tant les pénuries sont importantes.

lda/tm/ob/jr

PLUS:hp