NOUVELLES

Référendum en Ukraine: le FMI "surveille" la situation

12/05/2014 01:13 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

Le Fonds monétaire international (FMI), qui a accordé un plan d'aide à l'Ukraine, a indiqué lundi "surveiller" la situation au lendemain de l'approbation massive d'un référendum séparatiste dans l'est du pays.

"Nous surveillons la situation", a déclaré à l'AFP une porte-parole du Fonds, sans donner plus de précisions.

Fin avril, l'institution a donné son feu vert à une aide de 17 milliards de dollars à l'Ukraine, tout en prévenant que ce plan devrait être "remanié" si Kiev perdait le contrôle de l'est du pays, poumon industriel de l'ex-république soviétique.

Selon le FMI, les provinces de l'Est --notamment Donetsk et Lougansk où s'est tenu le référendum d'"indépendance" dimanche-- représentent plus de 21% du produit intérieur brut (PIB) du pays et 30% de sa production industrielle.

A Donetsk, les séparatistes ont demandé dès lundi leur rattachement à la Russie, qui pourrait priver l'Ukraine de recettes fiscales cruciales pour ses finances.

Le FMI, qui a déjà versé un premier prêt de 3,2 milliards de dollars à Kiev, n'a pas précisé comment son plan serait remanié en cas de scission du pays.

"Dans ce cas, le programme (d'aide) devra, quelque part, être recalibré", avait reconnu jeudi le porte-parole du FMI, Gerry Rice, lors d'une conférence de presse. "Mais on ne peut pas spéculer sur le degré de recalibrage".

Le déblocage des prêts du FMI, versés par tranches successives, est conditionné à la mise en oeuvre de mesures d'économie drastiques. Le prochain audit du Fonds à Kiev est prévu pour juillet.

jt/sl/sam

PLUS:hp