NOUVELLES

Pas de baisse du prix du gaz russe pour l'Ukraine tant qu'elle n'a pas réglé sa dette (Moscou)

12/05/2014 08:28 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

La Russie ne pourra discuter d'une baisse du prix du gaz pour l'Ukraine que lorsque cette dernière aura réglé sa dette, a indiqué lundi un vice-ministre de l'Energie russe.

"Pour discuter d'un quelconque compromis, il faut rembourser la dette", a déclaré Anatoli Ianovski, cité par l'agence Ria-Novosti.

La dette gazière de Kiev à Moscou s'élève actuellement à 3,51 milliards de dollars. L'Ukraine refuse de la régler et proteste contre la décision de la Russie de mettre fin aux réductions qu'elle lui accordait après la destitution du président Viktor Ianoukovitch et l'arrivée au pouvoir de nouvelles autorités pro-européennes.

Le prix du gaz russe appliqué à l'Ukraine est désormais l'un des plus élevés des pays d'Europe.

Jeudi, le ministre de l'Energie Alexandre Novak a annoncé que l'ex-république soviétique devrait à partir de juin payer à l'avance pour ses livraisons de gaz russe, faisant craindre des perturbations dans les approvisionnements vers l'Union européenne.

Des experts de l'UE, de la Russie et de l'Ukraine devaient se réunir lundi pour préparer un nouveau rendez-vous, mi-mai, du commissaire européen à l'Energie, Günther Oettinger, avec les ministres russe et ukrainien de l'Energie, Alexandre Novak et Iouri Prodan, qui avaient engagé des discussions le 2 mai à Varsovie.

zak/mm/edy/lpt/jeb

PLUS:hp