NOUVELLES

GP d'Espagne - Baromètre des équipes: Mercedes-AMG seule au monde

12/05/2014 08:18 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

La 5e manche de la saison 2014 de F1, dimanche en Catalogne, a confirmé la tendance: l'écurie Mercedes-AMG (5e victoire, 4e doublé consécutif) est seule au monde, même si la résistance de Red Bull Racing, championne du monde en titre, est en train de s'organiser.

En hausse:

- Mercedes: Hamilton 1er, Rosberg 2e

Rien à signaler du côté des Flèches d'Argent, dominatrices aux essais, sinon que Hamilton a connu des petits problèmes d'équilibre et de comportement, sur sa monoplace, qui l'ont un peu déconcentré en course, et que Rosberg, après avoir "raté" ses qualifications et surtout son départ, a réussi à menacer Hamilton en fin de course, grâce à une stratégie différente qui a failli réussir.

- Red Bull: Ricciardo 3e, Vettel 4e

Très belle course des deux pilotes de l'écurie de référence... jusqu'à fin 2013: l'Australien monte sur son "premier" podium en F1 (ndlr: disqualifié à Melbourne) au terme d'une course en solitaire, loin derrière les Mercedes, alors que l'Allemand, parti 15e sur la grille, a fait le spectacle et dépassé à tours de bras, à une allure qui n'était pas celle d'un jeune père de famille.

- Williams: Bottas 5e, Massa 13e

Superbe 4e place sur la grille du Finlandais, sur un circuit qui convenait à sa monoplace, et encore un très bon départ qui lui a permis de passer devant Ricciardo. Très bonne gestion ensuite pour obtenir le meilleur résultat possible et prendre 10 points précieux, surtout à ce stade de la saison. Massa, parti plus loin sur la grille, est resté coincé dans le peloton.

- Lotus: Grosjean 8e, Maldonado 15e

Jolie 5e place sur la grille pour Romain, malgré un vendredi inquiétant, et enfin quelques points pour le Franco-Suisse, malgré des problèmes au niveau de son moteur Renault qui l'ont empêché de se battre jusqu'au bout avec les Ferrari. Quant au bon Pastor, aussi gentil dans le paddock qu'agressif sur la piste, il a touché Ericsson et perdu encore un point sur son permis de piloter.

Stables:

- Force India: Pérez 9e, Hülkenberg 10e

Moins bien que d'habitude, en performance pure, mais les solides monoplaces indiennes sont encore dans les points toutes les deux. Après coup, Pérez pensait qu'une stratégie plus agressive aurait pu marcher, en s'arrêtant plus tard. Grâce aussi au moteur Mercedes, très utile sur ce type de circuit, les hommes de Vijay Mallya restent 4e du championnat constructeurs.

- McLaren: Button 11e, Magnussen 12e

Résultat similaire à celui de Chine, à une place près, et l'écurie de Woking est encore à la porte des points à cause de monoplaces manquant toujours d'adhérence, sur une piste très abrasive. La stratégie de Jenson aurait pu marcher s'il n'avait pas perdu un peu de temps dans son stand, à cause du trafic. Kevin a un peu touché Vettel au 1er tour, mais sans dégât, puis l'Allemand a entamé sa remontée.

- Toro Rosso: Kvyat 14e, abandon de Vergne

L'écurie de Faenza a eu du mal, car ses voitures n'étaient pas assez rapides et dégradaient trop leurs pneus, comme beaucoup de leurs rivales. Contrairement à son habitude, le débutant Kvyat, qui s'est un peu rapproché des Force India en début de course, n'est pas rentré dans les points. Quant à son compère Vergne, toujours aussi poissard, un problème d'échappement l'a obligé à abandonner.

- Marussia: Bianchi 18e, Chilton 19e

Deuxième course complète d'affilée pour Bianchi cette saison, et résultat une nouvelle fois doublement favorable car lui et son compère Chilton, encore une fois dans les points (24 GP terminés sur 24 débutés !), finissent encore devant les malheureuses Caterham. Dans l'euphorie générale, le jeune Français a même annoncé le nouvel objectif de l'écurie russe: aller chercher les Sauber...

En baisse:

- Ferrari: Alonso 6e, Räikkönen 7e

L'Espagnol savait qu'il ne brillerait pas devant son public mais ne pensait pas finir aussi loin des Mercedes: près d'une minute et demie. Le Finlandais, avec une stratégie différente (deux arrêts au lieu de trois), a fini encore plus loin, à un tour du vainqueur. Quant à Luca di Montezemolo, il a voulu montrer qu'il était encore le chef charismatique... d'une Scuderia de plus en plus larguée.

- Sauber: Gutiérrez 16e, Sutil 17e

Malgré une cure de minceur, les monoplaces suisses ont continué à toucher le fond, sans que la perspective d'une remontée se précise. Elles sont désormais dans la ligne de mire des fines gâchettes de Marussia, ce qui n'est pas bon signe. Le seul sourire du week-end, c'est celui de la Suissesse Simona de Silvestro, 25 ans, promue pilote d'essai après quatre saisons en Indycar.

- Caterham: Ericsson 20e, abandon de Kobayashi

C'est peut-être le début de la fin pour l'écurie de Tony Fernandes: Ericsson s'est fait "shooter" par l'incorrigible Maldonado et "Koba" a perdu ses freins en bout de ligne droite. Le directeur technique, Mark Smith, vient de partir, ne sera pas remplacé, et un acheteur potentiel, le riche Américain Gene Haas, roi de la machine-outil, est annoncé cette semaine à l'usine ultra-moderne de Leafield...

dlo/jcp

PLUS:hp