NOUVELLES

Europa League - Benfica : Luisao, défenseur haute-fidélité

12/05/2014 09:14 EDT | Actualisé 12/07/2014 05:12 EDT

Pilier défensif et mental d'une équipe en perpétuelle reconstruction, Luisao espère que sa 11e saison au Benfica sera enfin récompensée d'un titre continental, avec une victoire sur Séville mercredi en finale de l'Europa League.

Le défenseur axial, né Anderson Luis da Silva il y a 33 ans, sera le joueur le plus expérimenté de la finale de Turin avec ses 107 rencontres européennes sous le maillot rouge du club lisboète, dont il porte le brassard de capitaine, auxquelles s'ajoutent ses 44 sélections avec l'équipe du Brésil.

Du haut de son mètre 93, Luisao "La Girafe" se dresse en patron de la défense la plus hermétique du championnat du Portugal, que le Benfica a remporté cette saison en concédant seulement 18 buts en 30 journées.

En Coupe de la Ligue, autre compétition déjà conquise cette année par les Aigles, les joueurs de Jorge Jesus n'ont encaissé aucun but en cinq matches.

Suite à leur élimination en Ligue des champions avec huit buts encaissés, leurs filets n'ont tremblé qu'à quatre reprises lors des huit rencontres disputées depuis les seizièmes de finale de l'Europa League.

Les deux gros matches livrés par Luisao en demies face à la Juventus, avec notamment ce ballon dévié de la tête sur la ligne de but au retour à Turin, ont été cruciaux pour offrir à Benfica une deuxième finale consécutive après celle perdue l'an dernier contre Chelsea.

Le grand chauve s'était déjà montré décisif, mais cette fois sur le plan offensif, en signant le premier doublé de sa carrière sur le terrain de Tottenham en huitièmes de finale.

- Terminer sa carrière au Benfica -

Au total, Luisao compte six buts toutes compétitions confondues cette saison, tandis que son associé au coeur de la défense, l'Argentin Ezequiel Garay, en a signé huit.

Les deux hommes forment un tandem très complémentaire, car à l'envergure et au sens du positionnement de Luisao sont venues s'ajouter la vitesse et l'agressivité de Garay.

Le Brésilien n'était pas aussi bien secondé dans l'axe de la défense depuis le départ de son compatriote David Luiz, transféré à Chelsea en janvier 2011.

Au sein d'un effectif renouvelé à chaque saison, seuls Luisao et trois autres joueurs avaient déjà été sacrés champions du Portugal avec Jorge Jesus en 2010, et seul le capitaine lui-même était déjà là lors du précédent titre national, en 2005.

Recruté en 2003 chez les Brésiliens de Cruzeiro, Luisao est sous contrat avec Benfica jusqu'en 2016 mais a déjà promis d'y terminer sa carrière.

Le N.4 des Aigles représente un exemple de fidélité dans un club qui ne compte actuellement qu'une poignée de joueurs portugais et qui n'a pas les moyens de conserver ses vedettes très longtemps.

La recette s'est pourtant avérée payante grâce à la qualité des nouvelles recrues, qui ont permis à l'équipe de rester compétitive et au club de se refaire un nom en Europe après ses heures de gloire des années 1960.

En assurant la cohésion du vestiaire, Luisao figure parmi les principaux responsables du réveil du Benfica, géant endormi du football portugais qui avait traversé dans les années 1990 une grave crise financière et sportive.

tsc/bh/jcp

PLUS:hp