NOUVELLES

Turquie: Le procès d'un jeune manifestant tué par la police reprend lundi

11/05/2014 07:53 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

Le procès des meurtriers d'Ali Ismail Korkmaz, jeune manifestant turc mort sous les coups de policiers et de citoyens au cours de la contestation antigouvernementale de l'été dernier, reprend lundi à Kayseri, dans le centre de la Turquie.

L'étudiant de 19 ans avait été battu par quatre policiers en civil et quatre commerçants armés de battes de baseball, en marge d'une manifestation dans la ville d'Eskisehir, à l'ouest d'Ankara, le 2 juin 2013.

Le passage à tabac avait été filmé par des caméras de surveillance. Souffrant d'une hémorragie cérébrale, Ali Ismail Korkmaz est mort le 10 juillet 2013 des suites de ses blessures après 38 jours dans le coma.

"Une douzaine de témoins seront entendus lors de l'audience de lundi et leurs témoignages devraient déterminer le devenir de cette affaire", a indiqué dimanche à l'AFP, une avocate de la partie civile, Heval Yildiz Karasu.

Le procès s'est ouvert sous un important dispositif policier le 3 février, les autorités ayant décidé de déplacer la procédure d'Eskisehir à Kayseri pour des raisons de sécurité.

Les huit suspects qui ont nié en bloc devant les juges les accusations portées à leurs encontre, sont poursuivis pour meurtre avec préméditation et encourent entre dix ans de prison et la réclusion à perpétuité.

Selon l'Association des médecins de Turquie (TBB), le bilan des manifestations contre l'"autoritarisme" et la "dérive islamiste" du régime islamo-conservateur du printemps dernier est de huit morts et plus de 8.000 blessés.

La police, dénoncée pour la violence de sa répression des manifestations, avait procédé à des milliers d'arrestations. La semaine dernière s'est ouvert à Istanbul le premier procès de manifestants, avec 255 personnes sur le banc des accusés.

fo-ba/abk

PLUS:hp