NOUVELLES

Rallye d'Argentine - Déclarations

11/05/2014 04:21 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

Jari-Matti Latvala (FIN/Volkswagen), 1er: "Je suis heureux, ça faisait longtemps qu'un Finlandais n'avait pas gagné ici en Argentine, après la longue domination de Citroën. Ca été une belle bataille. C'est un grand moment. J'étais très content de la voiture, j'ai pris du plaisir à conduire. J'avais dit que c'était une question d'endurance et de vitesse. On a attaqué quand il fallait, géré quand c'était nécessaire. Avec cette victoire, on réduit l'écart de cinq points et le championnat reste ouvert."

Sébastien Ogier (FRA/Volkswagen), 2e: "C'est pas mal de marquer 21 points ici. Je venais pour gagner, mais je continue de dire que c'est le rallye le plus difficile du championnat. On avait décider de ne pas pousser au maximum, on a eu aussi un peu de malchance ce week-end. Mais je ne veux pas dire par là que Jari a gagné par chance. Il a fait un travail incroyable. Etant données les conditions, c'est remarquable pour l'équipe. Je n'aime pas terminer second, mais ce n'est pas un mauvais résultat. Je déteste cette étape de Mina Clavero (ES11 et ES13), si tu attaques là, c'est la lotterie. J'ai roulé doucement, puis j'ai attaqué dans la Power Stage pour gagner des points".

Kris Meeke (NIR/Citroën), 3e: "Tout le monde disait que c'était le rallye d'Argentin le plus dur. La première journée s'est bien passée et avec (les ennuis techniques de plusieurs concurrents) je me suis retrouvé 3e. Je suis très heureux de rentrer à la maison avec la 3e place. J'ai tout fait pour conserver cette 3e place. Deux podiums pour ma première saison complète, c'est bien".

Jost Capito (directeur compétition de Volkswagen): "On ne pensais pas que cela pourrait aller si bien pour nous aussi rapidement, c'est notre deuxième saison. Dans l'équipe, on vit un rêve. Il n'y a pas de tensions, tout le monde dans l'équipe apprécie ce duel, il n'y a pas de concurrence entre les mécaniciens. Ils préparent les voitures du mieux qu'ils peuvent. (...) Si on pensait qu'il n'était pas bon il ne serait pas dans l'équipe. On sait qu'il peut gagner des rallyes. Jari-Matti n'a pas besoin de chance pour gagner. Et c'est la même chose pour Sébastien".

ap/el

PLUS:hp