NOUVELLES

Egypte: 4 ans de prison pour 36 étudiants après une manifestation violente

11/05/2014 06:56 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

Un tribunal égyptien a condamné dimanche 36 étudiants de la prestigieuse université islamique d'Al-Azhar à 4 ans de prison pour avoir participé à une manifestation violente en faveur du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée, a-t-on appris de source judiciaire.

Un autre tribunal a condamné samedi sept partisans de Mohamed Morsi à la prison à vie pour avoir participé à des manifestations violentes dans la province de Qalioubiya, au nord du Caire, à la mi-août, a indiqué un communiqué du bureau du procureur dimanche.

Les sept personnes ont été accusées d'avoir tiré sur des passants, résisté aux forces de l'ordre et bloqué une autoroute avec des barricades faites de morceaux de métal et de bois et en brûlant des pneus.

Les 36 étudiants condamnés dimanche devront en outre payer une amende de 30.000 livres égyptiennes (3.300 euros) après avoir été reconnus coupables d'avoir provoqué des "émeutes", "bloqué des routes" et "agressé les forces de l'ordre", lors de cette manifestation organisée en décembre, ont précisé ces sources.

Depuis la destitution et l'arrestation en juillet du seul président jamais élu démocratiquement en Egypte, ses partisans manifestent inlassablement --pacifiquement dans la plupart des cas-- en réclamant son retour au pouvoir, bravant une répression qui a fait plus de 1.400 morts et quelque 15.000 arrestations.

Aux abords du campus d'Al-Azhar --devenu un bastion de l'opposition islamiste aux nouvelles autorités dirigées de facto par les militaires-- en revanche, des affrontements éclatent régulièrement entre manifestants étudiants et forces de l'ordre.

str-sbh/faa/sw

PLUS:hp