NOUVELLES

Angleterre - Manchester City: un point dur cet hiver, des buts toute l'année

11/05/2014 12:15 EDT | Actualisé 11/07/2014 05:12 EDT

Manchester City, malgré six semaines de trou cet hiver, a fini la saison en boulet de canon et décroché dimanche contre West Ham (2-0) son 4e titre de champion d'Angleterre grâce à une attaque de feu et un jeu spectaculaire toute l'année.

19 août: Le premier match de la saison pour City, et déjà le premier carton (4-0 contre Newcastle), avec la place de leader à la clé. Avec déjà notamment comme buteurs Silva, Agüero, Touré et Nasri, les futurs symboles du triomphe mancunien.

25 août: Déjà la première défaite aussi pour le futur champion (2-3 à Cardiff) et le début de ses soucis à l'extérieur qu'il mettra quelques semaines à régler avant un succès à West Ham lors de la 8e journée (3-1). Du coup, City rétrograde.

10 novembre: Battu (1-0) à Sunderland, City est 8e. Son plus mauvais classement de la saison.

10 décembre: City s'impose à Munich (3-2) et se qualifie pour la 1re fois de sa courte histoire européenne en 8e de finale de la Ligue des champions.

18 janvier: Sa victoire contre Cardiff (4-2) lui permet d'atteindre la barre des 100 buts inscrits toutes compétitions confondues. Après 34 matches seulement.

3 février: Après 11 victoires à l'Etihad en autant de matches et 20 matches d'invincibilité, City s'incline chez lui contre Chelsea (1-0) et perd une 1re place qu'il venait juste de récupérer lors de son carton contre Tottenham (5-1). Les Citizens prendront leur revanche en Coupe 15 jours plus tard (2-0) contre les Blues.

2 mars: City remporte la Coupe de la ligue contre Sunderland (3-1) grâce à Touré, Nasri et Navas, alors que les Blackcats avaient ouvert le score.

9 mars: Les ennuis continuent pour Pellegrini, sorti chez lui en quart de finale de la Coupe d'Angleterre par Wigan (2-1). Le modeste pensionnaire de 2e division avait déjà privé City de Coupe de la ligue en 2013 en finale (1-0).

12 mars: Cela ne s'arrange pas et Barcelone met fin à l'aventure européenne en 8e de finale en s'imposant 2-1 après avoir déjà gagné le match aller en Angleterre (2-0). Zabaleta est, comme Demichelis à l'aller, exclu. Le capitaine Kompany sauve l'honneur mais City s'est montré très nerveux.

13 avril: City coule à Liverpool, dans un match crucial. Rapidement menés 2-0, les Citizens reviennent à 2-2 avant de craquer dans le final (3-2). Avec sept points de retard, le titre semble très loin.

28 avril: Pour la première fois en 2014, Liverpool s'incline lui aussi à domicile contre Chelsea (0-2) et perd la main. Dans la foulée, City, encore 3e mais avec le dernier de ses trois matches en retard dans sa manche, la reprend en dominant Crystal Palace (2-0).

3 mai: City déjoue les pronostics et s'impose à Everton (3-2), la dernière haie haute qui se dresse entre lui et le titre. Les Citizens devancent les Reds à la différence de buts. Dzeko, auteur d'un doublé, et Touré encore sont les héros.

7 mai: City s'impose contre Aston Villa (4-0) et reprend seul la tête pour la première fois depuis fin janvier. La faute à un calendrier à rallonge et jusqu'à trois matches de retard qui ont perturbé la lecture du classement. Comme un symbole, encore, Touré inscrit le 4e but, le 100e en championnat pour les Citizens.

11 mai: Manchester City domine logiquement West Ham (2-0), sans déroger à ses principes offensifs. Les Citizens finissent premiers... après l'avoir seulement été pendant 11 jours cette saison.

cd/dac

PLUS:hp