DIVERTISSEMENT

16e Gala les Olivier: les réactions des gagnants

11/05/2014 11:21 EDT | Actualisé 12/05/2014 05:39 EDT

On croyait que Louis-José Houde effectuerait une razzia de trophées, mais celui-ci ne l’a finalement emporté que dans deux catégories. C’est plutôt André Sauvé qui a été couronné grand vainqueur du 16e Gala les Olivier, avec trois statuettes pour son spectacle Être, et Sugar Sammy s’est sauvé avec le prix le plus convoité, celui de l’Olivier de l’année. Voici en quelques mots les réactions des gagnants de la grande fête de l’humour.

Sugar Sammy – Olivier de l’année

«J’adore rencontrer les gens, j’aime la proximité! J’aime serrer des mains, donner des hugs, prendre des selfies… (rires) J’ai grandi dans une maison très chaleureuse, dans une famille qui encourageait la proximité. Dans Ces gars-là, on me voit embrasser mes parents, et c’est comme ça dans la vraie vie. J’embrasse mon père et ma mère dix fois par jour. Et je suis comme ça avec le public. C’est l’affaire la plus payante au monde, pour moi. Rencontrer les gens qui viennent à mon spectacle, les remercier. Ils choisissent de venir voir mon spectacle plutôt que d’aller voir un film ou le Cirque du Soleil. Et il y en a qui reviennent 2, 3 ou 4 fois. C’est ce qui me nourrit le plus.»

André Sauvé – Auteurs de l’année – Spectacle Être

«Auteur, c’est un travail qui est complexe, un travail d’ombre. Les gens ne savent pas que, beau temps, mauvais temps, qu’on feele bien ou pas, on est dans notre cuisine et on écrit quand même. C’est un travail d’ombre qui, là, vient à la lumière. C’est particulièrement satisfaisant.»

*André a aussi gagné l’Olivier du Spectacle d’humour de l’année

Louis-José Houde – DVD d’humour de l’année pour Le show caché 2 et Spectacle d’humour le plus populaire

«Un des défis les plus importants dans ce métier, c’est la longévité. C’est de parvenir à durer. Moi, j’admire Yvon Deschamps non seulement pour la qualité de son matériel, mais pour la quantité qu’il a pondu à travers les années. J’aimerais revenir avec un quatrième spectacle qui marcherait aussi fort que celui que je fais présentement. Je suis d’une nature très disciplinée et acharnée. Les prix me motivent à partir en tournée et à me dépasser. Je ne me permettrais pas de sortir un quatrième show qui ne serait pas à la hauteur des précédents. Je vais aussi faire un neuvième Gala de l’ADISQ à l’automne. Ce soir, ça m’a inspiré de voir François (Morency) travailler.»

«Éventuellement, j’aimerais développer davantage le concept du Show caché. C’est un spectacle que je donne habituellement en marge du système et, normalement, je donne une dizaine de représentations pour mon fan club. J’aimerais y aller selon la demande et allonger ces tournées.»

Jonathan Roberge – Meilleure Capsule, sketch ou série humoristique dans un nouveau média – Websérie Fiston

«Quand ça vient de l’industrie, ça n’a aucun sens, comment c’est valorisant. Tu sais que tous ceux qui ont voté pour toi, dans une salle, avec la porte fermée, ce sont des gens qui ont du métier et qui font la même chose que toi. C’est tellement flatteur quand ils te disent que tu es bon! Le public, lui, me suit depuis deux ans, quatre saisons. On est rendus à 13 millions de visionnements, et on ne sait même plus comment remercier les gens de leur fidélité!»

François Bellefeuille – Numéro d’humour de l’année – Les journées de fête, du Gala Juste pour rire 2013 de Laurent Paquin

«C’est la troisième fois que je suis en nomination dans cette catégorie et c’est la première fois que je gagne. C’est la preuve que la persévérance finit par payer. Il ne fallait pas que je lâche l’humour, ça s’en venait! (rires) Dans tous les numéros qui ont été en nomination, c’est celui que je préfère. Je suis très heureux. Je dois avouer que, quand je l’ai revu à l’écran, quand ils ont énuméré les finalistes, je l’ai trouvé bon. Je suis content d’avoir réussi à chaque année à offrir des numéros de qualité au Festival Juste pour rire, car c’est un événement que j’adore.»

Philippe Laguë – Émission de radio humoristique de l’année – À la semaine prochaine

«C’est notre troisième Olivier consécutif. On a de bonnes cotes d’écoute et nos salles sont toujours pleines, qu’on joue à Radio-Canada ou ailleurs au Canada. On a une bonne réponse du public. Mais cette année, on avait un nouveau membre dans notre équipe, Dominic Paquet. Je savais qu’il serait bon, mais c’était un élément de nouveauté, de risque, et Dominic l’a très bien assumé. On avait aussi de nouveaux auteurs. C’est important de se renouveler, d’une année à l’autre. La politique, cette année, nous a fourni beaucoup de contenu. On se demande chaque fois si le jury va nous aimer, nous apprécier. Je suis très content.»

Josée Fortier – Mise en scène de l’année – Spectacle Être d’André Sauvé

«André est un humoriste avec qui c’est agréable de travailler, pour un metteur en scène, parce qu’il a beaucoup d’imaginaire, beaucoup d’émotion et un vaste univers. Alors qu’un stand up traditionnel, la matière est plus dans le rythme.»

Simon Leblanc – Découverte de l’année

«Ce trophée, c’est la reconnaissance du milieu. C’est l’industrie qui vote et ce sont des gens qui connaissent beaucoup l’humour, ils en produisent, ils en font, ils en écoutent. C’est un bel indice de reconnaissance du travail, ça nous dit que le travail qu’on fait est bon. C’est un vrai velours, venant de l’industrie. Le velours du public, on l’a à tous les soirs, quand les gens rient dans la salle. Mais l’industrie, c’est plus désarticulé, on n’a pas tant de feedback sur ce que les gens pensent de nous. Alors, on me dit aujourd’hui que c’est correct, ce que je faisais! (rires)»

«Je travaille présentement sur un spectacle et je participerai à des galas Juste pour rire cet été. Le show, ce sera un work in progress. Les gens vont pouvoir le consommer dès qu’il va sortir. Les dates vont apparaître sur Facebook. On travaille à rendre ça de plus en plus concret. On pourra suivre ça sur ma page Facebook.»

MC Gilles –Spécial humoristique à la télévision (Infoman 2013) et Série humoristique à la télévision (Infoman)

«C’est dommage que Jean-René soit en vacances présentement… Quoiqu’il n’aime pas beaucoup les galas! (rires) Quand même, c’est toujours touchant. Infoman dure depuis 15 ans. C’est rare, les émissions qui durent 15 ans! Radio-Canada nous accorde une grande liberté. On laisse peu les émissions durer longtemps, à la télévision. Souvent, après sept, huit ou dix ans, on arrête. Il faut laisser la chance au coureur. Nous, l’actualité nous permet de nous renouveler, et on a de bonnes cotes d’écoute. Les gens nous suivent et on en est très heureux.»

Martin Roy, producteur Les pêcheurs – Meilleure comédie à la télévision

«Martin (Petit) a écrit cette série pour les humoristes, pour qu’ils puissent se mettre en valeur en jouant leur propre rôle. Son concept a marché de façon superbe. On va tourner cet été une deuxième saison qui sera en ondes à l’automne à Radio-Canada. On est bien excités. Un prix comme celui-là donne des ailes à tout le monde. Martin a écrit de superbes textes, très drôles, complètement déjantés. On a eu une moyenne d’écoute de 1,2 million de téléspectateurs cet automne. C’est très bon!»

INOLTRE SU HUFFPOST

Gala Les Olivier 2014: Tapis rouge
Gala Les Olivier 2014: les gagnants de la soirée
Les meilleurs tweets des Olivier 2014