NOUVELLES

Un ministère belge victime d'un piratage informatique lié à l'Ukraine

10/05/2014 06:00 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

Le gouvernement belge a annoncé samedi que le système informatique du ministère des Affaires étrangères avait été piraté pour "copier" des informations concernant "la crise ukrainienne".

Le ministère "a constaté il y a quelques jours, avec l'aide des services de renseignements militaires, qu'un virus malin avait été introduit dans son système informatique pour copier des informations et des documents liés à la crise ukrainienne", a indiqué le chef de la diplomatie Didier Reynders dans un communiqué.

Une enquête a été ouverte pour analyser "l'étendue des dégâts ainsi que l'identité des intrus", a précisé le Premier ministre Elio Di Rupo, en indiquant suivre le dossier "de très près".

Selon les quotidiens L'Echo et De Tijd, qui ont dévoilé l'information, l'attaque aurait été menée le week-end dernier par la Russie dans le contexte de la crise ukrainienne.

M. Di Rupo a précisé qu'une plainte avait été déposée auprès du parquet fédéral.

Le Premier ministre a rappelé que le pouvoir avait décidé de consacrer dix millions d'euros pour renforcer la sécurité informatique des institutions belges après une série d'attaques ayant mis en lumière de sérieuses lacunes. Mais les mesures n'ont pas été encore appliquées par le gouvernement.

"Aucun investissement supplémentaire en cybersécurité n'immunise totalement les autorités publiques ou une organisation contre les attaques cybernétiques ou les activités d'espionnage", a souligné M. Di Rupo.

jri/ml

PLUS:hp