NOUVELLES

Rallye d'Argentine - Latvala intraitable devant Ogier

10/05/2014 05:41 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo) est bien parti pour remporter dimanche le rallye d'Argentine, après avoir creusé l'écart samedi sur son coéquipier, le champion du monde français Sébastien Ogier.

Malgré un tête à queue et le brouillard, Latvala a porté son avance sur Ogier de 17 à 30 secondes et repousse la Citroën DS3 du Britannique Kris Meeke à 3 minutes et 47 secondes à l'issue de la 2e journée.

Si la journée de vendredi s'était résumée à un "mano a mano" avec le Français, le Finlandais a fait la différence samedi en remportant 3 des 4 spéciales du jour, ce qui porte à 5 sur 10 son bilan sur l'ensemble du rallye.

"C'est une de mes meilleures performances. Une journée comme ça, quand tout va bien, c'est une super sensation", a déclaré le Finlandais, vainqueur du rallye de Suède en février.

Comme Latvala, Ogier a fait un tête à queue dans l'avant-dernière spéciale qui lui a fait perdre une dizaine de secondes. Il a également été handicapé par la perte de la bande de roulement de son pneu avant gauche et une surchauffe moteur qui l'ont empêcher de rouler à son rythme.

Vainqueur à Monte-Carlo, au Mexique et au Portugal cette saison, Sébastien Ogier, 30 ans, devra certainement attendre pour inscrire son nom au palmarès du rallye d'Argentine, remporté par Sébastien Loeb à 8 reprises, dont la dernière l'an dernier.

"Je ne baisse pas les bras, mais (Latvala) va être difficile à rattraper. Je n'ai pas envie de prendre tous les risques. Si le championnat se jouait sur ce rallye, je prendrais plus de risques", a déclaré Ogier.

Depuis jeudi, la domination des Wolkswagen Polo est presque totale: elles ont signé le scratch des 9 premières spéciales, disputées sur des pistes de terre, caillouteuses voire boueuses, de la province de Cordoba, dans le centre de l'Argentine. Dans l'ES9, le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford Fiesta) a réalisé le 2e chrono, comme le Norvégien Mads Ostberg (Citroën DS3) dans l'ES1. Seul le Belge Thierry Neuville leur un a ravi le chrono dela 10e spéciale, sur un tracé de 6 km.

"Aujourd'hui, les seuls à pouvoir rivaliser avec (Ogier) sont dans son équipe. Les autres peuvent seulement l'accrocher sur 1 ou 2 spéciales", estime Alain Penasse, Team Manager de Hyundai.

Revanchard après une panne dans l'ES5 vendredi, le 3e pilote Volkswagen, le Norvégien Andreas Mikkelsen, a refait une grande partie de son retard et s'est hissé à la 4e place à 5'42" (à cause d'une pénalité de 5 minutes pour ne pas avoir terminé la dernière spéciale de vendredi).

Le Belge Thierry Neuville, 25 ans, vice-champion du monde 2013, a redressé la barre au volant de la Hyundai i20 dont les la 5e course en WRC, est désormais 5e à 6'41" de Latvala, après une panne qui l'a empêché d'achever vendredi la dernière spéciale.

Le Norvégien Mads Ostberg (Citroën DS3, roue arrachée lors d'un choc avec une pierre) et le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS, sortie de route), ont aussi effectué une belle remontée.

Au championnat du monde, Ogier (91 points) devance largement Latvala (62 pts) et Mads Ostberg (48 pts).

Le rallye d'Argentine a été vendredi le théâtre d'une hécatombe. Outre Hirvonen, Ostberg, Mikkelsen et Neuville qui ont connu des ennuis mécaniques, l'Espagnol Dani Sordo a abandonné samedi.

Les quatre dernières spéciales du rallye d'Argentine devaient être disputées dimanche en altitude et le vainqueur de la dernière, une Power Stage, recevra 3 points de bonus.

ap/jr

PLUS:hp