NOUVELLES

Le Soudan salue l'accord de paix au Soudan du Sud

10/05/2014 09:38 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

Khartoum a salué samedi la signature de l'accord de paix entre le gouvernement sud-soudanais et les rebelles destiné à mettre fin au sanglant conflit qui fait rage au Soudan du Sud voisin depuis presque cinq mois.

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, et Riek Machar, son ancien vice-président ayant pris le maquis, ont signé vendredi à Addis Abeba un engagement à cesser les hostilités, et un cessez-le-feu pourrait être décrété d'ici samedi soir.

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a également apporté son "soutien" à cet accord, a indiqué l'agence officielle Suna.

Cet accord est important non seulement pour le Soudan mais aussi pour la région, a déclaré le porte-parole du ministère, Aboubakr al-Siddiq. "Le Soudan est prêt à apporter quelque assistance que ce soit pour aider à la mise en oeuvre de cet accord", a-t-il ajouté, selon Suna.

Le Soudan a pris part à la médiation entre gouvernement et rebelles dans le cadre de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad), l'organisation sous-régionale est-africaine.

Moins de trois ans après son indépendance en juillet 2011, le Soudan du Sud - né sur les décombres d'un des plus longs conflits africains, qui a opposé de 1983 à 2005 Khartoum à la rébellion sudiste désormais au pouvoir à Juba - a replongé depuis mi-décembre dans la guerre, sur fond de rivalités au sein du régime entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar.

Le conflit, commencé le 15 décembre, a fait des milliers de morts - probablement des dizaines de milliers, mais aucun bilan précis n'existe -, chassé plus de 1,2 million de personnes de leur foyer et dévasté les villes du pays.

Selon les Nations unies, 67.000 sud-soudanais ont fui au Soudan en raison des combats.

it/emb/cbo

PLUS:hp