NOUVELLES

GP d'Espagne - Qualifications: déclarations

10/05/2014 11:35 EDT | Actualisé 10/07/2014 05:12 EDT

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), 35e pole position en F1, dont quatre sur cinq en 2014:

"Ce n'était pas évident aujourd'hui et Nico (Rosberg) a très bien piloté, donc je ne savais pas si j'allais réussir à le battre. J'ai dû attendre les dernières secondes en tirant absolument tout ce que je pouvais de la voiture. En arrivant ici ce week-end, on ne savait pas où on se situerait par rapport aux autres, alors voir que tout le travail de développement qui a été fait se traduit dans les performances sur la piste, ça m'inspire. Je n'ai jamais connu cela avant, à ce niveau, donc je suis bouleversé et je veux dire merci à toute l'équipe. Ca n'empêche pas que ça reste difficile, car les conditions de piste sont très mauvaises. Je n'ai jamais réussi à gagner ici, mais en général c'était parce que je n'étais pas assez rapide, c'est tout. Même aujourd'hui, j'étais un peu moins rapide qu'hier, donc je suis encore plus heureux de voir que j'ai fini la journée en tête. J'étais très heureux de la voiture hier et souvent, quand ça va aussi bien, on ne voudrait rien changer. Mais on a quand même changé deux ou trois trucs hier soir, quelques millimètres par ci par là, pour la rendre encore meilleure, et avec le niveau d'adhérence qui avait baissé, ça n'allait plus du tout. Elle sur-virait beaucoup (ndlr: glissait de l'arrière), était inconstante d'un virage à l'autre, j'étais revenu au point de départ mais je n'avais pas le droit de changer grand chose. C'est pourquoi en Q1 j'étais à une demi-seconde de Nico, en me battant pour essayer de faire un tour correct. A la fin, j'ai piloté un peu différemment et je suis allé chercher cette +pole+ à l'arraché. J'étais vraiment au bord de la limite".

Nico Rosberg (GER/Mercedes), 2e des qualifications, leader du championnat du monde:

"J'ai l'impression qu'on a réussi à conserver notre écart sur les autres et c'est déjà quelque chose de fantastique. Toute l'équipe a fait un gros travail car notre ambition c'est de creuser encore l'écart, au lieu de trembler en espérant qu'ils ne vont pas revenir trop vite sur nous. Ce n'était pas le résultat idéal pour moi aujourd'hui, mais tout est encore jouable demain en course, surtout que ça sera une course longue et que la dégradation des pneus va jouer un rôle crucial, il va vraiment falloir la maîtriser. Je suis très déçu, car je n'apprécie pas particulièrement de terminer deuxième derrière Lewis, mais j'ai quand même fait un bon tour et Lewis a été un peu meilleur, c'est comme ça. Il suffit que je prenne un bon départ demain et je serai en tête".

Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull), 3e temps des qualifications:

"Nous sommes encore les meilleurs des autres, mais ça ne suffit pas, surtout quand on est à une seconde au tour (des Mercedes), c'est trop, et même avec une bonne stratégie en course, c'est impossible à rattraper. Mon meilleur tour de qualification n'était pas si mal, donc je pensais que je finirais plus près. Nous avons progressé mais eux aussi, ils font du très bon boulot, donc nous avons encore un peu de travail pour continuer à nous rapprocher, tout en faisant en sorte que les autres restent derrière nous, et moi je peux encore apprendre des choses. On va essayer de se bagarrer demain pour au moins monter sur le podium. Et si on ne peut pas aller les chercher (les Mercedes), il faudra rester devant tous les autres".

dlo/jgu

PLUS:hp