NOUVELLES

Yémen: un Saoudien, un Daguestanais d'Al-Qaïda tués, deux Français arrêtés (officiel)

09/05/2014 11:06 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

Un Saoudien et un Daguestanais, membres présumés d'Al-Qaïda, ont été tués au Yémen, où l'armée poursuit une offensive contre le réseau extrémiste, ont annoncé vendredi les autorités.

L'agence officielle Saba, citant une source militaire, a indiqué qu'un ressortissant de la république russe de Daguestan, expert en explosifs et surnommé "Taymour al-Daguestani", a été tué par l'armée dans la province de Chabwa (sud).

Un "terroriste saoudien", identifié comme Turki Abdel Rahmane, a également été abattu dans la même province, selon le site internet du ministère de la Défense.

Par ailleurs, deux Français d'origine tunisienne, qui faisaient partie du réseau dans la province du Hadramout (sud-est), ont été arrêtés alors qu'ils s'apprêtaient à quitter le territoire, selon Saba.

Agés tous les deux de 32 ans, les Français ont été identifiés par l'agence comme Taha al-Issawi et Mourad Abdallah.

L'armée yéménite a lancé le 29 avril une opération d'envergure pour déloger Al-Qaïda de ses bastions des provinces de Chabwa et d'Abyane (sud), affirmant lui avoir infligé de lourdes pertes et lui avoir pris plusieurs positions et secteurs.

L'opération militaire vise Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), bien implanté dans le sud et l'est du Yémen et considéré comme la plus dangereuse des branches du réseau par les Etats-Unis, principal allié du Yémen dans la lutte antiterroriste.

Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi avait récemment déclaré que 70% des membres d'Aqpa étaient des étrangers.

mou/wak/hj/vl

PLUS:hp