NOUVELLES

Pékin accuse Washington d'alimenter les tensions en mer de Chine

09/05/2014 06:53 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

Le ministère chinois des Affaires étrangères a accusé vendredi les Etats-Unis de jeter de l'huile sur le feu en mer de Chine méridionale, avec des "déclarations irresponsables" dans un contexte de tensions accrues entre Pékin, Manille et Hanoï.

"Nous exhortons les Etats-Unis (...) à agir et à parler avec précaution, à arrêter de proférer des déclarations irresponsables et à oeuvrer davantage dans un sens favorable au maintien de la paix et de la stabilité régionales", a déclaré Mme Hua Chunying, porte-parole de la diplomatie chinoise.

Les tensions entre la Chine et le Vietnam, deux voisins communistes mais rivaux historiques, se sont brusquement aggravées après que Pékin a annoncé la semaine dernière l'installation de structures de forage dans cette mer dont les deux pays se disputent la souveraineté. Washington a taxé cette décision de "provocation".

Ces derniers jours, la zone entourant ce puits de forage a été le théâtre de nombreuses collisions entre navires chinois et vietnamiens, les deux pays se rejetant la faute. Tokyo a pour sa part clairement accusé Pékin d'être responsable de la dégradation de la situation.

Jeudi soir, dans une conférence de presse improvisée, un haut diplomate chinois a rejeté sur le Vietnam l'entière responsabilité de ces collisions navales.

"La Chine n'est responsable d'aucune provocation. C'est le Vietnam qui s'est rendu coupable de toutes les provocations", a déclaré Yi Xianliang.

Ces derniers jours "les navires vietnamiens ont percuté des navires gouvernementaux chinois à au moins 180 occasions. Nous en avons les preuves", a encore assuré vendredi Mme Hua.

Elle a réitéré la position traditionnelle chinoise selon laquelle Pékin jouit d'une souveraineté inaliénable sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, où Hanoï et Pékin se disputent notamment les archipels des Paracels et des Spratleys.

Situés au coeur de routes maritimes internationales, leurs fonds sont supposés être riches en hydrocarbures.

Les Philippines ont également des différends territoriaux maritimes avec Pékin.

seb/ple/tmo

PLUS:hp