NOUVELLES

Nouvel appel au boycott des hôtels appartenant à Brunei après l'instauration de la charia

09/05/2014 03:15 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

Le PDG du groupe de luxe Kering, le Français François-Henri Pinault, également président d'une fondation pour les femmes, a condamné vendredi la décision du sultan de Brunei d'instaurer la charia dans son Etat et a appelé au boycott d'une chaîne d'hôtels lié à ce richissime Etat.

"En tant que Président de @KeringForWomen qui a pour mission de combattre les violences faites aux femmes, je condamne fermement la décision du Sultan de Brunei et boycotte ses hôtels", a twitté François-Henri Pinault, se joignant à l'appel au boycott de plusieurs personnalités.

Les hôtels concernés appartiennent à la chaîne Dorchester Collection, qui comprend les très chics Dorchester à Londres et Beverly Hills Hotel à Los Angeles, mais aussi à Paris, le Plazza Athénée et le Meurice. La chaîne appartient à l'Agence d'investissement de Brunei, un fonds souverain contrôlé par le ministère des Finances de Brunei.

Ce boycott annoncé par François-Henri Pinault s'étend "à l'ensemble des équipes de Kering et de ses marques" (Gucci, Bottega Veneta, Saint Laurent, Brioni, Boucheron, Stella McCartney, ou encore la marque sportive Puma), a-t-il indiqué.

Le puissant sultan Hassanal Bolkiah, l'un des hommes les plus riches au monde, a annoncé le 30 avril l'entrée en vigueur progressive de la loi islamique sur son territoire.

Le patron de Virgin, Richard Branson, a annoncé avoir interdit à son personnel de résider dans les hôtels de la chaîne Dorchester Collection tandis que le comédien britannique Stephen Fry et l'animatrice de télévision américaine Ellen DeGeneres ont fait savoir qu'ils ne mettraient plus les pieds dans ces établissements.

Brunei, un petit sultanat richissime situé sur l'île de Bornéo, sera le seul Etat d'Asie du Sud-Est à appliquer la charia.

La nouvelle législation prévoit, à mesure de son entrée en vigueur, l'amputation de membres pour les voleurs, la flagellation pour la consommation d'alcool ou l'avortement, ainsi que la lapidation pour divers crimes.

cb/ref/blb/gg

PLUS:hp