NOUVELLES

Le Québec pourrait connaître le même sort que le Portugal, selon Leitao

09/05/2014 09:11 EDT | Actualisé 09/05/2014 09:11 EDT
PC

Si rien n'est fait, le Québec se retrouvera dans une situation économique semblable à celle du Portugal dans cinq ans, affirme le nouveau ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao.

« La situation est assez préoccupante. Nous sommes dans un engrenage de déficit structurel. L'économie n'est pas en récession, et, pourtant, nous avons un déficit de trois milliards de dollars. On n'arrive pas à s'en débarrasser et, en plus, la dette augmente très rapidement », a soutenu Carlos Leitao vendredi soir à l'émission RDI économie.

Questionné par l'animateur Gérald Fillion, le nouveau ministre a indiqué qu'il n'était pas alarmiste, mais réaliste.

« Le temps commence à presser, parce que la dette est déjà élevée. Et non seulement nous avons un déficit, mais nous avons besoin d'investir dans nos infrastructures, donc la pression financière sur le Québec est énorme. »

Selon le ministre, le Québec est riche et possède les outils et les actifs nécessaires pour se développer. Mais il doit bien utiliser ses atouts.

« C'est crucial que l'État maintienne sa marge de manœuvre pour qu'on puisse nous-mêmes décider quelles mesures mettre en place. Mes cousins au Portugal n'ont plus le choix. Les décisions leur sont imposées de l'extérieur et ils doivent s'adapter. Je veux contribuer à ce qu'on puisse maintenir notre droit de choisir ».

En politique à cause de la charte

Ce n'est cependant pas l'état des finances publiques qui a poussé Carlos Leitao à faire de la politique, mais plutôt le projet de charte des valeurs du gouvernement Marois.

« C'était le déclencheur. Je pensais déjà à faire ce saut par sens du devoir. Au moment où je faisais toute cette réflexion, il y a eu le dérapage du débat sur la charte et je me suis dit : il faut y aller. »

M. Leitao, qui est né au Portugal, affirme qu'il a été bien accueilli au Québec dans sa jeunesse. Il souhaite maintenant remercier les Québécois en contribuant à l'essor économique de la province.

« Je veux montrer à tout le monde qu'il y a de la place pour tous, que nous avons tous un rôle important à jouer et qu'il y a de l'avenir. »

Carlos Leitao en bref

58 ans

Né au Portugal

Ancien économiste en chef à la Banque Laurentienne

Élu dans Robert-Baldwin avec 87 % des voix

Nommé ministre des Finances par Philippe Couillard le 23 avril 2014

INOLTRE SU HUFFPOST

Les écarts entre riches et pauvres dans les grandes villes canadiennes