NOUVELLES

Le Premier ministre chinois au Kenya pour encourager le commerce et la protection de la nature

09/05/2014 03:54 EDT | Actualisé 09/07/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre chinois Li Keqiang est arrivé vendredi à Nairobi, dernière étape de sa tournée dans quatre pays d'Afrique, pour développer notamment les relations en matière de commerce, de transports et de protection de la nature, a indiqué la présidence kényane.

La visite du Premier ministre chinois était la première sur le continent depuis sa prise de fonctions l'année dernière et visait à approfondir les coopérations stratégiques et économiques croissantes entre le géant asiatique et un continent riche en ressources naturelles.

M. Li va aussi rencontrer des chefs d'Etat du continent dimanche au Kenya, dont les présidents rwandais Paul Kagame, sud-soudanais Salva Kiir, dont le pays est en guerre, tanzanien Jakaya Kikwete et ougandais Yoweri Museveni.

Le Premier ministre chinois doit signer des accords pour la construction d'une voie ferrée entre le port kényan de Mombasa et Bujumbura, la capitale du Burundi, traversant l'Ouganda et le Rwanda, avec une bifurcation vers le Soudan du Sud.

M. Li et le président kényan Uhuru Kenyatta signeront une dizaine d'accords pour "approfondir les liens" entre les deux pays, comprenant "le financement d'infrastructures, de l'agriculture et de la protection de la nature", a indiqué dans un communiqué la présidence kényane.

M. Li doit également faire une "importante déclaration" sur le braconnage et le commerce illégal de l'ivoire au cours de sa visite samedi au parc national de Nairobi, où des tonnes d'ivoire avaient été brûlées en 1989.

Le braconnage des éléphants et des rhinocéros a explosé ces dernières années en Afrique, alimenté par une forte demande d'ivoire et de corne en Asie et au Moyen-Orient, où la croissance économique rapide a encouragé le port de bijoux en ivoire comme un signe de succès financier.

pjm/arp/aub/sd

PLUS:hp