NOUVELLES

Wall Street avance timidement, après un bon chiffre sur l'emploi américain

08/05/2014 10:15 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

Wall Street évoluait en légère hausse jeudi, aidée par un bon indicateur américain et surveillant une nouvelle intervention de la patronne de la Réserve fédérale américaine (Fed): le Dow Jones prenait 0,28% et le Nasdaq 0,16%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 46,79 points à 16.565,33 points et le Nasdaq, à dominante technologique, repartait dans le vert, après de nettes pertes récemment, s'appréciant de 6,70 points à 4.074,37 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'adjugeait 0,27% ou 5,04 points, à 1.883,25 points.

La Bourse de New York avait fini sans direction mercredi, les secteurs traditionnels de la cote bénéficiant du ton accommodant de la Fed tandis que le Nasdaq avait de nouveau pâti de doutes sur la valorisation de certains de ses titres.

Le Dow Jones Industrial Average s'était apprécié de 0,72%, à 16.518,54 points, mais l'indice technologique avait reculé de 0,32%, à 4.067,67 points.

La place new-yorkaise était soutenue en début de séance par un recul plus important que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis pour la semaine achevée le 3 mai, une bonne nouvelle pour le marché de l'emploi du pays.

Les investisseurs guettaient aussi des commentaires de la présidente de la banque centrale américaine, Janet Yellen, qui intervenait jeudi matin, pour un deuxième jour consécutif, devant des élus du Congrès américain, et digéraient une nouvelle salve de résultats d'entreprises, ont relevé les experts de Wells Fargo.

Les publications trimestriels de l'opérateur satellitaire américain Dish Network et du fabricant automobile de véhicules de luxe électrique Tesla ont notamment déçu. Ce dernier voyait son titre décrocher de plus de 9% en début d'échanges.

Les opérateurs "soupèsent également la décision de la BCE et de la Banque d'Angleterre de maintenir le statu quo", ont noté les analystes de Charles Schwab.

Ils surveillaient aussi l'Ukraine alors que le scénario de désescalade dans la crise proposé mercredi par le président russe Vladimir Poutine a été qualifié jeudi de moquerie par Kiev. M. Poutine a enjoint les insurgés pro-russes du pays à reporter un référendum prévu dimanche sur leur indépendance, mais les intéressés ont décidé d'ignorer cet appel. Kiev a par ailleurs annoncé la "poursuite" de son opération militaire dans l'Est.

Le marché obligataire évoluait sans direction. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 2,614% contre 2,590% mercredi mais celui à 30 ans reculait à 3,393% contre 3,403% à la précédente clôture.

ppa/sl/rap

PLUS:hp