NOUVELLES

Syrie: Londres examine des informations sur la mort de deux Britanniques

08/05/2014 01:00 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

Le Foreign Office a indiqué jeudi "examiner" des informations faisant état de la mort de deux Britanniques en Syrie lors de combats entre groupes jihadistes rivaux.

Shiraz Maher, du Centre international d'études sur la radicalisation (ICSR) au King's College de Londres, avait plus tôt dans la journée indiqué sur son compte twitter: "Il semble que deux citoyens britanniques soient morts en Syrie en combattant pour l'EIIL", l'Etat islamique en Irak et au Levant.

"Ils étaient en train de combattre le Front al-Nosra", branche syrienne d'Al-Qaïda, a ajouté le chercheur.

"Nous sommes au courant de ces informations et nous sommes en train de les examiner", a indiqué un porte-parole du Foreign Office, rappelant que le ministère "continuait à conseiller à tous les ressortissants britanniques se trouvant en Syrie de quitter le pays par tous les moyens".

"Même les gens partant pour des raisons humanitaires et bien intentionnés s'exposent à de graves risques, notamment celui d'être recrutés par des groupes terroristes", a-t-il ajouté. "La meilleure manière d'aider la population syrienne est de donner à des organisations caritatives basées au Royaume-Uni", a-t-il déclaré.

Londres estime à environ 400 le nombre de Britanniques partis se battre en Syrie depuis deux ans, dont une vingtaine seraient morts. Les autorités britanniques ont multiplié ces derniers mois les arrestations de personnes rentrant de Syrie.

En avril, le père d'un adolescent britannique de 18 ans, Abdullah Deghayes, avait ainsi annoncé que son fils était "mort au combat" en Syrie, où il était parti avec deux de ses frères, dont l'un a été blessé. Le jeune homme était le neveu d'un ancien détenu de Guantanamo.

alm/dh/gg

PLUS:hp