NOUVELLES

Plus de 1.600 Maliens réfugiés au Niger rentrés dans leur pays en dix jours (Ocha)

08/05/2014 06:30 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

Plus de 1.600 Maliens réfugiés au Niger ont volontairement regagné leur pays en dix jours et se sont installés dans la région de Gao (nord-est du Mali), a indiqué jeudi le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha).

"Entre le 26 avril et le 4 mai, plus de 1.600 Maliens" sont partis "spontanément du camp de Mangaize, (dans la) région de Tillabéri au Niger" (ouest du Niger) et "sont arrivés à Ménaka, dans la région de Gao", affirme l'Ocha dans son bulletin humanitaire mensuel sur le Mali reçu par l'AFP à Dakar.

"Ces rapatriements ont été organisés par les réfugiés eux-mêmes", ils ont cependant été appuyés par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, "le HCR (qui) a remis à chacun d'eux la somme de 35.000 FCFA (53 euros) pour faciliter leur voyage", ajoute-t-il.

Le Mali a connu entre 2012 et 2013 une profonde crise politico-militaire, qui a duré 18 mois.

Entamée en en janvier 2012 par une offensive de rebelles touareg, cette crise malienne a été marquée par un coup d'Etat militaire en mars 2012, et l'occupation pendant près de dix mois des trois régions du nord du pays par des groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda. Ces derniers ont été chassés des grandes villes du Nord à partir de janvier 2013 par une opération militaire internationale lancée à l'initiative de la France, et toujours en cours.

L'intervention militaire a permis au Mali de retrouver la stabilité politique, notamment avec l'organisation d'élections présidentielle et législatives durant le deuxième semestre de 2013, mais les jihadistes restent actifs dans le nord du pays, où ils commettent des attaques meurtrières à intervalles réguliers.

Selon Ocha, les ex-réfugiés au Niger "sont tous retournés chez eux ou chez des parents. Ils sont intégrés dans les programmes d'assistance humanitaire en cours sur la base de leur niveau de vulnérabilité et en fonction des ressources disponibles".

Le département de Ménaka, où ils se sont installés, compte "environ 65.000 habitants" et "reste marqué par les effets de la crise politico-sécuritaire de 2012-2013", d'après le bureau onusien.

De même source, les opérations de rapatriement en provenance du Niger devraient se poursuivre, le Mali ayant signé le 3 mai avec ce pays et le HCR un accord tripartite pour le retour des réfugiés maliens.

Selon le bulletin de l'Ocha, plus de 141.300 Maliens demeurent réfugiés à l'étranger et plus de 137.000 sont des déplacés internes dans leur pays.

cs/mf

PLUS:hp