NOUVELLES

Pays-Bas: arrestation de deux suspects de crimes de guerre en Bosnie

08/05/2014 07:36 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

La police néerlandaise a arrêté deux hommes soupçonnés d'avoir commis des crimes de guerre au cours du conflit intercommunautaire de Bosnie (1992-95), a indiqué jeudi le parquet néerlandais.

L'un des deux hommes, un Bosnien de 43 ans, est accusé d'avoir été le commandant sans merci d'un camp installé dans les bâtiments d'une école, où des Serbes de Bosnie étaient détenus.

L'homme, qui selon le parquet avait fait partie de la 103e brigade des forces croates (HVO) pendant la guerre, a été arrêté dans la ville de Spijkenisse, au sud des Pays-Bas, et est accusé de meurtre, torture et de violences physiques et psychologiques sur des civils.

"Il aurait tué d'un coup d'arme à feu un civil qui avait essayé de s'échapper et les autres prisonniers ont été obligés de regarder", a indiqué le parquet dans un communiqué.

Alors qu'un prisonnier avait une arme à feu dans sa bouche, le commandant du camp aurait tiré plusieurs coups de feu, assure également le parquet.

L'autre suspect, un homme de 52 ans disposant de la double nationalité, bosnienne et néerlandaise, a été arrêté dans la ville d'Heumen, dans l'est du pays.

Il est accusé d'être un membre d'un groupe armé qui a commis des crimes de guerre en 1992, notamment en ouvrant le feu sur une maison du village de Beslagici, tuant un homme qui se trouvait à l'intérieur.

Les deux hommes ont été arrêtés à la demande de la Bosnie-Herzégovine. Les autorités néerlandaises doivent encore décider si ils seront extradés ou non.

cjo/mbr/ml

PLUS:hp