NOUVELLES

Merkel a interrogé Poutine sur sa présence à un défilé militaire en Crimée (Steinmeier)

08/05/2014 06:46 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

La chancelière allemande Angela Merkel a évoqué avec le président russe Vladimir Poutine sa participation à une parade militaire en Crimée le 9 mai, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier.

D'après des médias russes, M. Poutine pourrait se rendre pour la première fois en Crimée depuis le rattachement de cette péninsule ukrainienne à la Russie afin d'assister à la parade militaire du 9 mai qui commémore la victoire sur l'Allemagne nazie.

Ce projet, non confirmé, est très mal perçu à Berlin dans un contexte de tensions fortes sur le dossier ukrainien.

"La chancelière a questionné directement" Vladimir Poutine, lors d'une de leurs conversations téléphoniques et "il a laissé sa réponse ouverte quant à sa présence ou non", a affirmé M. Steinmeier, lors d'une interview télévisée avec la chaîne de télévision publique WDR.

"La parade militaire n'est pas bonne. Si Poutine y participait, cela rendrait plus compliquées certaines choses qui le sont déjà suffisamment", a-t-il ajouté, en référence aux efforts diplomatiques difficiles pour amorcer une désescalade de la crise ukrainienne.

"Je trouverais dommage qu'une telle journée soit utilisée dans un tel contexte de tensions pour organiser une parade", avait déjà déclaré mardi Mme Merkel.

"Le 9 mai est un jour incroyablement important lié à la victoire contre le national-socialisme (...). Moi-même, j'étais à Moscou il y a quatre ans pour le 9 mai car il était important pour moi (de montrer) que nous avons compris l'Histoire et qu'il ne doit pas y avoir de recommencement", avait-elle ajouté.

Le rattachement de la Crimée à la Russie, survenu après l'arrivée au pouvoir d'autorités pro-européennes à Kiev, est à l'origine de la pire crise entre Russes et Occidentaux depuis la fin de la Guerre froide, qui n'a depuis cessé de dégénérer avec l'extension de violents troubles à l'est de l'Ukraine, désormais au bord de la guerre civile.

M. Poutine a proposé mercredi un scénario de "dialogue" en Ukraine prévoyant l'arrêt de l'opération militaire en cours dans le sud-est en échange d'un report du "référendum" annoncé pour dimanche dans l'est sur une "déclaration d'indépendance" de la république autoproclamée de Donetsk. Mais sa proposition a été rejetée jeudi par les deux parties.

aro/elr/ml

PLUS:hp