NOUVELLES

GP d'Espagne - Le Grand Prix 2013 en bref

08/05/2014 04:52 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

Grand Prix d'Espagne, 5e manche (sur 19) du Championnat du monde 2013 de Formule 1, couru le 12 mai 2013 sur le circuit de Catalogne à Montmelo, près de Barcelone:

Distance: 66 tours de 4,655 km, soit 307,104 km

Temps: ensoleillé

Meilleur temps absolu des qualifications: Nico Rosberg (GER/Mercedes) 1:20.718 en Q3 (moyenne: 207,611 km/h)

Pole position: idem

Grille de départ:

1re ligne: Nico Rosberg (GER/Mercedes) - Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

2e ligne: Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) - Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault)

3e ligne: Fernando Alonso (ESP/Ferrari) - Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault)

Podium:

1. Fernando Alonso (ESP/Ferrari), les 307,764 km en 1h39:16.596 (moyenne: 186,004 km/h)

2. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) à 9.338

3. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 26.049

Meilleur tour en course: Esteban Gutiérrez (MEX/Sauber-Ferrari) 1:26.217 au 56e tour

Leaders successifs: Rosberg du 1er au 10e tour, Gutiérrez du 11e au 12e tour, Alonso du 13e au 21e tour, Vettel du 22e au 23e tour, Räikkönen du 24e au 25e tour, Alonso du 26e au 36e tour, Räikkönen du 37e au 38e tour, Alonso du 39e tour à l'arrivée

Championnats du monde:

Pilotes: 1. Vettel (GER), 89 pts; 2. Räikkönen (FIN), 85 pts; 3. Alonso (ESP), 72 pts; 4. Hamilton (GBR), 50 pts; 5. Massa (BRA), 45 pts; 6. Webber (AUS), 42 pts; 7. Grosjean (FRA) et di Resta (GBR), 26 pts; etc.

Constructeurs:

1. Red Bull, 131 pts; 2. Ferrari, 117 pts; 3. Lotus, 111 pts; 4. Mercedes-AMG, 72 pts; 5. Force India, 32 pts; 6. McLaren, 29 pts; 7. Toro Rosso, 8 pts; 8. Sauber, 5 pts.

La course: deuxième victoire de la saison pour Alonso (après la Chine), soit autant que Vettel (Malaisie et Bahreïn), grâce à une course parfaite (4 arrêts pour changer de pneus) entamée sur la 3e ligne de la grille, à côté de Grosjean, qui a raté son départ, puis abandonné (suspension cassée) et à un très bon premier tour dans lequel Alonso a doublé Räikkönen puis Hamilton, avant de buter un petit moment sur Vettel, alors 2e, qu'il a ensuite dépassé à la faveur des premiers changements de pneus. Rosberg, parti en pole position, a mené et résisté pendant une dizaine de tours, puis la dégradation de ses pneus l'a relégué progressivement jusqu'à la 6e place finale, malgré une stratégie à trois arrêts adoptée aussi par Räikkönen, encore une fois sur le podium, pour la 4e fois en cinq courses de 2013, et par Button, 8e mais préservé des attaques de son jeune coéquipier Pérez en fin de course par les consignes données, une fois n'est pas coutume, par son équipe. C'est la 32e victoire d'Alonso en F1, mais seulement la 3e en Espagne, après Barcelone 2006 et Valence 2012 (GP d'Europe). Les deux Ferrari, discrètes samedi en qualifications, ont été nettement au dessus du lot dimanche, la troisième place de Massa, parti 9e, complétant le très bon dimanche de la Scuderia, en privant au passage Vettel, 4e, de quelques points précieux dans la course au titre mondial. Cette course au soleil s'est disputée devant près de 95.000 spectateurs, soit 13.000 de plus qu'en 2012, dont 75% d'étrangers venus principalement de France, d'Allemagne et de Grande-Bretagne.

dlo/jta

PLUS:hp