NOUVELLES

Câble: enquête approfondie de Bruxelles sur le rachat de Ziggo par Liberty Global

08/05/2014 10:59 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

La Commission européenne a annoncé jeudi avoir ouvert une enquête approfondie sur le rachat de l'opérateur néerlandais de télécoms Ziggo par le groupe américain Liberty Global, craignant que l'opération ne restreigne la concurrence.

Liberty Global, par l'intermédiaire de sa filiale UPC, et Ziggo "possèdent tous deux un réseau câblé aux Pays-Bas et fournissent toute une série de services au détail dans les domaines de la télévision payante et des télécommunications", a relevé la Commission dans son enquête initiale.

Ces deux sociétés, explique encore la Commission dans un communiqué, "exploitent également une chaîne de télévision payante dite premium dans ce pays, sur laquelle sont diffusées de premières exclusivités cinématographiques".

La Commission craint donc de voir se réduire la pression concurrentielle, et notamment que le projet "renforce sensiblement le pouvoir de négociation de l'entité issue de la concentration à l'égard des propriétaires de contenu et des fournisseurs de chaînes de télévision" au détriment, in fine, des consommateurs.

Elle craint aussi que la disparition de Ziggo en tant qu'acteur autonome n'augmente la probabilité de voir les concurrents restants (la nouvelle entité et l'ancien opérateur public KPN) "coordonner leur comportement concurrentiel et augmenter les prix ou retarder les investissements".

L'exécutif européen rappelle que l'ouverture d'une enquête approfondie ne préjuge pas de l'issue de la procédure, et qu'il dispose de 90 jours ouvrable, soit jusqu'au 18 septembre, pour prendre une décision.

Le rachat de Ziggo par Liberty Global, sur la base d'une valorisation de 10 milliards d'euros dette comprise, a été annoncé fin janvier. Il faisait suite à une première offre formulée en octobre 2013 par le groupe américain sur Ziggo, qui avait alors été jugée "inadéquate" par celui-ci.

Liberty Global s'est lancé dans une grande offensive de conquête du câble européen: il a déjà racheté le britannique Virgin Media, les numéros deux et trois du câble allemand Unitymedia et Kabel BW et s'est associé avec Canal+ en Pologne, mais a échoué dans sa tentative de racheter le belge Telenet.

cel/aje/ml

PLUS:hp