NOUVELLES

ATP/WTA - Madrid: Nadal et Serena avec autorité, Murray sans ressort

08/05/2014 02:32 EDT | Actualisé 08/07/2014 05:12 EDT

Les N.1 mondiaux Rafael Nadal et Serena Williams ont tenu leur rang jeudi au tournoi de Madrid et devraient connaître leur premier vrai test vendredi pour les quarts de finale, que ne disputera pas Andy Murray, sans réaction face à l'étonnant Colombien Santiago Giraldo.

A la Caja Magica, il n'a fallu qu'un peu plus d'une heure à la cadette des soeurs Williams pour écarter l'Espagnole Carla Suarez, tête de série N.14 (6-2, 6-3). Et guère plus à Nadal pour se défaire avec autorité du Finlandais Jarkko Nieminen, 57e mondial (6-1 6-4).

L'Espagnol, qui semble retrouver ses sensations sur terre battue après deux éliminations précoces à Monte-Carlo puis Barcelone, s'attend néanmoins à une opposition d'un autre niveau vendredi face à Tomas Berdych, N.6 mondial.

De fait, le Tchèque était un trop gros morceau en huitièmes pour le talentueux Bulgare Grigor Dimitrov, 14e mondial, dompté en trois sets 3-6, 6-3, 6-2.

"Je ne sais pas si c'est un examen mais c'est effectivement un grand test, a prévenu Nadal. Il faut être prêt à l'affronter, avec de l'énergie, une bonne attitude."

Pour cela, le Majorquin, tenant du titre, pourra s'appuyer sur la bonne copie rendue contre Nieminen. "J'ai joué encore mieux qu'hier (mercredi), a-t-il jugé. Avec plus de dynamisme, plus d'intensité, en sachant ce que je faisais avec la balle, sans surprise."

Côté surprises, l'un des spécialistes est sans conteste Santiago Giraldo, issu des qualifications et désormais invité des quarts de finale.

Le Colombien, 46e mondial, ne cesse de prendre de l'assurance sur terre battue: demi-finaliste à Vina del Mar au Chili en février et à Houston début avril (ATP 250), le natif de Pereira a fait parler de lui la semaine dernière en atteignant la finale à Barcelone, un ATP 500.

- Journée calme chez les dames -

Et Madrid lui réussit: après avoir battu l'Australien Lleyton Hewitt lundi puis le Français Jo-Wilfried Tsonga mercredi, il a remis ça jeudi sur le court central en domptant l'Ecossais Andy Murray, N.8 mondial, en deux petits sets 6-3, 6-2.

"Il a très bien joué du début à la fin, a déploré le Britannique. Je n'ai pas mis assez de pression sur lui pour le contraindre à faire des erreurs. Il a dirigé la plupart des échanges et mérite sa victoire."

En quarts, Giraldo affrontera l'Espagnol Robert Bautista et le vainqueur de ce duel aura la lourde tâche de défier en demi-finale soit Nadal soit Berdych.

Dans le bas de tableau, Kei Nishikori a dompté le puissant Canadien Milos Raonic en deux sets 7-6 (7-5) 7-6 (7-5) et défiera vendredi l'Espagnol Feliciano Lopez, qui a bénéficié du forfait de la révélation autrichienne Dominic Thiem.

Et session de nuit, l'Espagnol David Ferrer, N.5 mondial, a sorti l'Américain John Isner, 10e joueur mondial, en deux sets 6-4 6-4. Il affrontera en quart le Letton Ernests Gulbis.

Chez les dames, la journée a été beaucoup plus calme puisque la plupart des têtes de série ont franchi l'obstacle, à l'exception notable de l'Italienne Sara Errani, 11e mondiale, battue par la Française Caroline Garcia (51e) en trois sets (6-2, 4-6, 6-3).

La N.2 mondiale Li Na, la N.3 Agnieszka Radwanska, la N.6 Petra Kvitova et la N.9 Maria Sharapova seront bien là vendredi après avoir battu respectivement l'Américaine Sloane Stephens, l'Italienne Roberta Vinci, la Tchèque Lucie Safarova et l'Australienne Samantha Stosur.

Quant à la N.1 mondiale Serena Williams, tenante du titre, elle n'a pas vraiment eu à forcer son talent contre Carla Suarez, qui évoluait pourtant devant son public et restait sur un titre à Oeiras au Portugal.

"Il me semble que (Carla) a très bien joué aujourd'hui, elle m'a fait travailler sur chaque point et ce n'était pas une victoire facile", a minimisé l'Américaine, qui aura peut-être davantage de difficultés en quart contre la Tchèque Petra Kvitova.

jed/dac/fbx

PLUS:hp