NOUVELLES

Ukraine/référendum reporté: Kiev accuse Poutine de "vendre du vent"

07/05/2014 01:10 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a accusé mercredi Vladimir Poutine de "vendre du vent" en demandant le report du référendum séparatiste prévu dimanche par les rebelles dans l'est de l'Ukraine.

"Vladimir Vladimirovitch (Poutine), vendre du vent, cela ne vous va pas, vous êtes président d'un grand pays", a lancé M. Iatseniouk, cité par l'agence Interfax-Ukraine.

"Il aurait été bon que le président russe soit informé qu'aucun référendum n'a été prévu en Ukraine le 11 mai", date à laquelle les insurgés pro-russes dans l'Est ukrainien entendaient faire approuver une "déclaration d'indépendance" de la république autoproclamée de Donetsk, a-t-il poursuivi.

"Si les terroristes et les séparatistes soutenus par la Russie ont reçu l'ordre de reporter ce qui n'a pas été prévu, ce sont leurs règlements de comptes internes", a-t-il dit.

Le chef du gouvernement ukrainien s'est par ailleurs "étonné" que la crise ukrainienne ait été discutée "sans l'Ukraine" dans des pourparlers tenus mercredi à Moscou entre le président russe et le président en exercice de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, le Suisse Didier Burkhalter.

"Je suis un peu étonné du fait que la question ukrainienne ait été débattue à Moscou sans l'Ukraine, les Etats-Unis et l'Union européenne", a-t-il souligné.

"La rencontre de Genève s'est déroulée dans ce format-là et c'est la Russie qui a refusé de mettre en oeuvre" l'accord de Genève conclu à la mi-avril, a-t-il dit.

"La meilleure contribution de la Russie serait de faire revenir ses groupes de sabotage qui se trouvent actuellement en Ukraine, condamner les terroristes et les obliger à rendre les armes", a-t-il conclu.

neo/ahe/rhl

PLUS:hp