NOUVELLES

Syrie: l'application de l'accord régime-rebelles à Homs devrait commencer mercredi

07/05/2014 02:22 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

Quelque 2.000 rebelles et civils devraient commencer mercredi à quitter la Vieille ville de Homs (centre) en vertu d'un accord conclu entre le régime syrien et les rebelles, ont indiqué des militants sur le terrain.

Selon ces derniers, les premiers bus sont arrivés tôt à Homs pour les opérations d'évacuation. L'accord concerne 2.250 combattants et civils ainsi que des blessés, selon les rebelles.

Cet accord inédit a été conclu entre les représentants des rebelles et des chefs des services de sécurité, en présence de l'ambassadeur d'Iran, pour le retrait des insurgés de la Vieille ville, assiégée depuis plus de deux ans par l'armée.

Troisième ville du pays, Homs occupe une position stratégique au centre de la Syrie. Avant le début de la crise en 2011, la ville comptait 800.000 habitants --65% sunnites, 25% alaouites, 7% chrétiens et 3% chiites et ismaéliens.

Selon une version du texte de l'accord obtenue par l'AFP auprès d'une source de l'opposition, les insurgés pourront quitter le centre de Homs avec leur famille, en conservant leur arme individuelle. Ils pourront aussi emporter leurs affaires personnelles dans des valises et seront transportés vers le nord de la province dans des bus aux vitres teintées, escortés par des policiers.

Un représentant de l'ONU et un autre de l'ambassade d'Iran seront présents "comme garants dans chaque bus", précise le texte, alors que plusieurs localités de la province de Homs sont aux mains des rebelles.

Le gouverneur de la province de Homs Talal al-Barazi a indiqué mercredi à l'AFP que les derniers préparatifs étaient en cours et que l'accord devrait entrer en principe en vigueur mercredi.

bur-sah/bpz/hj/sw

PLUS:hp