POLITIQUE

Secte juive Lev Tahor : quatre enfants pourront retourner auprès de leurs parents

07/05/2014 07:40 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT
CP

CHATHAM, Ont. - Quatre autres enfants de la secte juive Lev Tahor pourront retourner auprès de leurs parents. Il ne restera que deux enfants du groupe en famille d'accueil.

Les avocats de la secte juive ultraorthodoxe et les services sociaux de Chatham-Kent ont conclu, mercredi, une entente dont les clauses n'ont pas été dévoilées.

Les quatre enfants avaient été placés dans des familles d'accueil juives de la région de Toronto après avoir été interceptés, il y a deux mois, à Trinité-et-Tobago. Leurs familles avaient fui le Canada après qu'un juge eut tranché que 14 enfants de la communauté devaient être renvoyés au Québec, d'où ils viennent, et placés en famille d'accueil.

Une autre famille avait fui vers le Guatemala, où se trouvent encore six de enfants. Une mère de 17 ans et son bébé s'étaient pour leur part rendus à Calgary. Ils sont rentrés à Chatham depuis.

Le groupe Lev Tahor a fait l'objet d'une enquête de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) au Québec avant de s'enfuir en Ontario, à la fin de l'année dernière.

Le 29 mai, la cour doit décider du sort des deux enfants, aussi interceptés à Trinité-et-Tobago, qui sont sous les soins de la protection de la jeunesse.

Les membres de Lev Tahor continuent de nier toute allégation de mariages forcés et d'unions de mineurs, d'abus et de négligence.

INOLTRE SU HUFFPOST

De quelles religions sont les Québécois?