NOUVELLES

Contrat sans appel d'offres: Projet Montréal dénonce un «premier scandale de l'administration Coderre»

07/05/2014 02:19 EDT | Actualisé 07/05/2014 02:19 EDT
SRC

Le parti Projet Montréal accuse le cabinet du maire Denis Coderre d'ingérence politique pour avoir accordé un contrat à une firme d'avocats proche de son équipe électorale l'automne dernier.

Un contrat de 20 000 $ a été accordé sans appel d'offres à la firme Malouin, Phaneuf avocats, à la demande du chef de cabinet Denis Dolbec. Selon le réseau TVA, qui a révélé cette affaire, il s'agit du contrat de la Ville de Montréal relativement au projet pilote sur la prolongation des heures d'ouverture jusqu'à 6 h pour la vente d'alcool dans des bars du centre-ville.

Le contrat n'avait pas besoin d'être soumis à Denis Coderre ni à l'ensemble des élus du conseil de ville puisqu'il est de moins de 25 000 $, mais les adversaires du maire y voient quand même un problème éthique puisque l'un des associés de la firme, Richard Phaneuf, était organisateur politique de la campagne de Denis Coderre et que son fils a été candidat dans l'arrondissement du Sud-Ouest.

Projet Montréal estime de son côté que contrat est un « retour d'ascenseur » pour la campagne électorale. Le parti de Richard Bergeron demande à l'inspecteur général d'enquêter sur un contrat qu'il considère comme le « premier scandale de l'administration Coderre ».

Le chef de cabinet de Denis Coderre s'est défendu de toute ingérence politique.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ce que les maires ont laissé à Montréal