NOUVELLES

Nigeria: les attaques les plus meurtrières liées à Boko Haram

07/05/2014 11:46 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

Rappel des attaques les plus meurtrières au Nigeria, revendiquées par le groupe islamiste armé Boko Haram ou qui lui sont attribuées.

L'insurrection islamiste est montée en puissance depuis 2009 dans le Nord, majoritairement musulman, faisant des milliers de morts. Ces derniers mois, elle a intensifié ses attaques, jusque dans la capitale fédérale Abuja, avec plus de 2.000 tués depuis le début de l'année à travers le pays.

- 2011 -

- 4 novembre 2011: Au moins 150 personnes sont tuées au cours d'une série d'attaques revendiquées par Boko Haram contre des postes de police et des églises à Damaturu (nord-est).

- 2012 -

- 20 janvier 2012: 185 morts dans des attaques coordonnées contre les symboles du pouvoir (quartier général de la police, commissariats, immeuble de la police secrète et bureaux de l'immigration) à Kano, la grande ville du Nord.

- 2013 -

- 7 mai: 55 morts dans des attaques coordonnées à Bama (nord-est), menées par 200 hommes à bord de véhicules équipés d'armes anti-aériennes, de lance-roquettes et de mitrailleuses.

Le 19 avril, 187 personnes, dont de nombreux civils, avaient trouvé la mort dans des combats entre l'armée et des membres présumés de Boko Haram à Baga, sur les rives du lac Tchad.

- 17 septembre: 142 personnes sont tués à Benisheik (Etat de Borno, nord-est), où des insurgés lourdement armés débarquent déguisés en soldats, dans un convoi de camions.

- 2014 -

- 15 février: Plus de 100 personnes sont tuées dans le village d'Izghe (Borno), par des hommes armés soupçonnés d'appartenir à Boko Haram.

- 14 avril: 276 lycéennes sont enlevées dans leur établissement scolaire de Chibok, dans l'Etat de Borno, provoquant une immense émotion dans le monde. Plus d'une cinquantaine parviennent à s'enfuir. Le chef de Boko Haram revendique l'enlèvement. Une opération impliquant plusieurs pays étrangers est en cours pour tenter de libérer les 219 lycéennes toujours captives.

- 14 avril: Au moins 75 morts dans un attentat dans la gare routière de Nyanya, en périphérie d'Abuja, le plus meurtrier jamais commis sur le territoire de la capitale. Boko Haram revendique l'attaque.

- 5 mai: Plus de 300 morts, selon plusieurs sources locales, dans une attaque à Gamboru Ngala, ville proche de la frontière camerounaise, dans l'Etat de Borno. Toute la ville est détruite.

- 20 mai: Au moins 118 morts et 56 blessés dans deux attentats sur un marché de Jos (centre).

- 3 juin: Des hommes lourdement armés détruisent les villages de Goshe, Attagara, Agapalwa et Aganjara, dans l'Etat de Borno: entre 400 et 500 morts, selon des chefs locaux.

acm-fm/cdc/mba

PLUS:hp