NOUVELLES

L'opposant burundais Alexis Sinduhije libéré à Bruxelles

07/05/2014 03:50 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

L'opposant burundais en exil Alexis Sinduhije a été libéré dans la nuit de mardi à mercredi du centre fermé en Belgique où il était détenu après avoir été interpellé jeudi à l'aéroport de Bruxelles, a indiqué son avocat.

M. Sinduhije, président du parti "Mouvement pour la solidarité et le développement" (MSD) et l'un des plus farouches opposants au président burundais Pierre Nkurunziza, a quitté le centre fermé jouxtant l'aéroport mardi en fin de soirée, selon son avocat à Bruxelle, Bernard Maingain.

Cette libération est consécutive à la décision d'un juge du Conseil du contentieux des étrangers (CCE) de suspendre la mesure de refoulement prise à son encontre.

"Mon client était profondément heureux de l'issue de cet incident", provoqué par "un excès de zèle" d'un fonctionnaire, a indiqué M. Maingain à l'AFP.

Alexis Sinduhije avait été interpellé jeudi matin à son arrivée à l'aéroport international de Bruxelles, en provenance du Tchad. Il a pourtant "un visa Schengen d'une validité de trois ans et délivré par la France", selon l'avocat.

M. Maingain a précisé que le lieu où se trouvait mercredi matin M. Sinduhije était gardé "confidentiel" pour "des raisons de sécurité".

"Il a quitté l'aéroport aux environs de 22h30 (20H30 GMT) pour aller dormir à Bruxelles", qu'il devait "quitter incessament pour continuer sa tournée européenne" car "il est aujourd'hui libre de ses mouvements", a précisé son porte-parole, Pancrace Cimpaye.

L'opposant devait initialement se rendre en Italie puis en France.

Selon M. Cimpaye, sa libération "est une grande victoire pour Alexis Sinduhije et l'opposition burundaise".

Bujumbura avait réclamé à la Belgique l'extradition de M. Sinduhije, qu'il considère comme le responsable de violences ayant opposé début mars à Bujumbura la police à des centaines de ses militants. Quelque 70 militants de son parti avaient alors été arrêtés.

Le Burundi se prépare à organiser des élections présidentielle et législatives en 2015.

bur-jri/siu/mba

PLUS:hp