NOUVELLES

Burundi: les étudiants reprennent les cours après deux mois de grève

07/05/2014 06:33 EDT | Actualisé 07/07/2014 05:12 EDT

Les étudiants des universités publiques du Burundi ont repris les cours mercredi, près de deux mois après le lancement d'une grève pour protester contre des changements dans l'octroi des bourses d'études.

"Nous proclamons la fin de notre grève et la reprise des cours dès aujourd'hui (...) car nous avons eu satisfaction sur certaines de nos revendications", a déclaré mardi à la presse un des leaders des étudiants, Arsène Arakaza.

Les 17.500 étudiants des universités publiques du Burundi avaient lancé une grève illimité le 12 mars à laquelle le gouvernement avait répondu par la fermeture des établissements. Les étudiants avaient refusé de céder à un ultimatum des autorités leur imposant de se réinscrire sous dix jours, puis les autorités ont suspendu l'essentiel de la réforme contestée.

Elle prévoyait notamment la limitation à 8.500 (sur 18.000 diplômés du secondaire en 2013) le nombre d'allocataires des bourses dont bénéficiaient tous les étudiants, parmi lesquels 2.500 seulement auraient bénéficié du taux plein de 31.000 francs burundais (environ 14 euros) mensuels, ainsi que le retrait de la bourse en cas de redoublement.

Lundi, le ministre de l'Enseignement supérieur et les professeurs d'université se sont mis d'accord pour "accorder la bourse à tous les étudiants et même aux redoublants, en attendant une solution définitive" à la question des bourses, a indiqué à l'AFP un professeur d'université, ayant requis l'anonymat.

"La décision du gouvernement, considérée comme une mesure contre les familles paysannes et pauvres du Burundi était devenue trop impopulaire", a-t-il expliqué.

Environ 69% de la population du Burundi vit sous le seuil de pauvreté, mais le gouvernement burundais est confronté à la hausse exponentielle du nombre d'étudiants qui rend l'allocation de bourses à tous les étudiants intenable financièrement à terme.

str-esd/ayv/aub

PLUS:hp