NOUVELLES

Syrie: un candidat non retenu pour la présidentielle enlevé par les rebelles (vidéo)

06/05/2014 10:23 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

Des rebelles de la province de Deraa, dans le sud de la Syrie, ont enlevé un candidat à la présidentielle du 3 juin qui avait été éliminé de la course par le Conseil constitutionnel, selon une vidéo distribuée par des militants.

La vidéo montre trois hommes, barbus et vêtus d'uniformes militaires dans une pièce avec Mohammad Kanaan, un officier supérieur de l'armée qui faisait partie des 24 postulants à la présidentielle, dont seulement trois ont été retenus parmi lesquels le président sortant Bachar al-Assad.

Dans cette vidéo filmée par une brigade rebelle et diffusée sur le net par des militants de l'opposition, M. Kanaan apparaît en costume, assis dans un fauteuil.

"La brigade Tabarak al-Rahmane a arrêté un des candidats à la présidentielle", affirme un rebelle assis à côté de lui.

M. Kanaan déclare ensuite qu'il est colonel dans la première division blindée de l'armée syrienne et qu'il a été arrêté par un rebelle de l'Armée syrienne libre (ASL) alors qu'il se rendait de Damas à Deraa.

Interrogé sur les raisons qui l'ont conduit à être candidat alors que l'opposition a qualifié la présidentielle de "farce", M. Kanaan, visiblement tendu et flanqué de rebelles armés, a affirmé que le régime l'avait forcé à se présenter.

Des dizaines de milliers de personnes sont portées disparues en Syrie, capturées par l'un ou l'autre des belligérants.

Les motivations des ravisseurs peuvent être diverses: ils espèrent pouvoir obtenir une rançon, échanger des prisonniers ou éliminer des personnes rivales ou présumées hostiles.

ser/sah/sk/vl

PLUS:hp