NOUVELLES

Le numérique monte en force chez l'allemand Axel Springer

06/05/2014 11:22 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

L'essor dans le numérique commence à porter ses fruits pour le groupe de médias allemand Axel Springer, qui a annoncé mardi des résultats en nette augmentation au premier trimestre.

"Le fait que nous ayons généré pour la première fois plus de la moitié de nos revenus et de nos bénéfices dans les activités numériques est une étape symbolique", a commenté Mathias Döpfner, le patron du groupe.

L'éditeur du tabloïd Bild et du journal conservateur Die Welt a fait état d'un bond de 22% sur un an de son bénéfice net au premier trimestre, à 65,6 millions d'euros. Ses ventes trimestrielles ont grimpé de 4,4% à près de 700 millions d'euros.

L'éditeur a confirmé tabler pour l'année sur une progression du chiffre d'affaires d'environ 5% et une croissance de ses bénéfices, fidèle à sa promesse de renouer avec la croissance après une année 2013 pénalisée par les gros investissements dans le numérique.

Dans la droite lignée du virage opéré il y a quelques années, Axel Springer se détache de plus en plus du papier. Il a notamment vendu un gros paquet de journaux régionaux et magazines télé à son compatriote Funke, une opération tout juste bouclée.

Parallèlement, il s'est créé un nouveau coeur de métier avec une kyrielle de sites internet comme, en France, Aufeminin.com ou SeLoger.

"Dans les mois qui viennent, nous allons continuer à mettre en oeuvre à un rythme soutenu notre stratégie", centrée sur l'essor du numérique, a assuré M. Döpfner, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Le groupe a joint l'acte à la parole, puisqu'il a également annoncé mardi le rachat du portail de petites annonces israélien yad2 pour environ 165 millions d'euros.

Axel Springer n'est en revanche pas en voie d'acquérir le magazine américain Forbes, a réaffirmé M. Döpfner.

maj-mtr/oaa/plh

AXEL SPRINGER AG

PLUS:hp