NOUVELLES

Le ministre croate des Finances limogé après l'ouverture d'une enquête

06/05/2014 08:27 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

Le ministre croate des Finances, Slavko Linic, a été démis mardi de ses fonctions après l'ouverture par le Parquet d'une enquête sur une affaire qui aurait causé à l'Etat un préjudice de plusieurs millions d'euros.

"J'ai dit ce matin au ministre Slavko Linic qu'il ne bénéficiait plus de ma confiance (...) et que notre collaboration ne pouvait plus se poursuivre", a déclaré le Premier ministre croate Zoran Milanovic lors d'une conférence de presse.

Un adjoint de M. Linic, Boris Lalovac, a été désigné par le chef du gouvernement de centre-gauche pour succéder au ministre démis. Sa nomination doit encore être approuvée par le Parlement.

M. Linic, 64 ans, un des hommes politiques les plus populaires de Croatie, a été accusé ces derniers jours par la presse locale d'avoir causé à l'Etat un préjudice de plusieurs millions d'euros en signant avec une entreprise locale un accord sur l'acquisition de terrains en échange de la suppression de sa dette envers l'Etat.

Il s'agit d'une fabrique de transformation du bois de Vinkovci, dans l'est de la Croatie, qui a cédé à l'Etat un terrain de 53.000 mètres carrés au prix de 4,4 millions d'euros. Or la valeur de ce terrain a été estimée par la Direction des impôts à seulement 790.000 euros.

M. Linic a assuré, quant à lui, que cette estimation était incorrecte parce qu'elle sous-évaluait la valeur du terrain.

La Croatie, qui a adhéré en 2013 à l'Union européenne, est en récession économique depuis cinq ans. Confronté à un important déficit budgétaire, le gouvernement a adopté en avril plusieurs mesures pour réduire ses dépenses et respecter les exigences de l'UE, qui a ouvert en janvier une procédure de déficit excessif contre son tout dernier membre.

ljv/rus/plh

PLUS:hp