NOUVELLES

Le changement climatique perturbe la vie des Américains, affirme un rapport

06/05/2014 03:49 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT
AP

WASHINGTON - Le réchauffement climatique se manifeste de plus en plus clairement aux États-Unis, où l'élévation du niveau de la mer, les inondations, les incendies de forêt et les désastres bouleversent la vie quotidienne des citoyens de la Floride à la Californie, selon un nouveau rapport scientifique du gouvernement américain rendu public mardi.

Les dommages associés aux changements climatiques «devraient devenir de plus en plus perturbateurs à travers le pays au cours de ce siècle et au-delà», affirme le rapport, intitulé National Climate Assessment. Le document souligne que le réchauffement et les événements climatiques extrêmes changent la vie des gens au quotidien, en utilisant le terme «perturbation climatique» pour désigner le phénomène.

Mais il n'est pas trop tard pour empêcher les pires conséquences du réchauffement climatique, affirme le rapport de 840 pages, que la Maison-Blanche veut mettre en valeur pour tenter de relancer les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Plus tard cet été, l'administration du président Barack Obama entend proposer de nouvelles règles controversées sur la réduction des gaz à effet de serre provenant des centrales thermiques au charbon.

Certaines organisations de l'industrie des énergies fossiles, des groupes de réflexion conservateurs et des sénateurs républicains ont immédiatement qualifié le rapport d'«alarmiste».

Le leader des républicains au Sénat, Mitch McConnell, a affirmé que le président Obama voulait probablement «utiliser cette plateforme pour renouveler son appel à une taxe nationale sur l'énergie». Le sénateur républicain David Vitter a quant à lui déclaré que le rapport était censé être scientifique, mais qu'il était plutôt un outil politique «utilisé pour justifier la mainmise du gouvernement» sur la vie des citoyens.

Le document, qui contient beaucoup de chiffres, de graphiques et de tableaux, comprend aussi 2096 notes en bas de page qui réfèrent principalement à d'autres recherches évaluées par des pairs. Il a été rédigé par plus de 250 scientifiques et responsables gouvernementaux à partir de 2012. Une version préliminaire avait été présentée en janvier 2013, mais la version actuelle a été révisée de nouveau par d'autres scientifiques, notamment à deux reprises par l'Académie nationale des sciences, qui juge le rapport «raisonnable».

Le rapport a été rédigé dans un langage simple pour que les citoyens puissent réaliser «qu'il y a une nouvelle source de risque dans nos vies», a expliqué l'un des principaux auteurs de l'étude, Gary Yohe, de l'université Wesleyan au Connecticut.

Les groupes environnementaux ont salué le rapport. «Si nous ne mettons pas les freins à la pollution au dioxyde de carbone qui alimente le changement climatique, nous nous condamnons nous-mêmes et nos enfants à des vagues de chaleur plus intenses, des inondations et des tempêtes destructrices et une hausse en flèche du niveau des océans», a ainsi affirmé Frances Beinecke, du Conseil de défense des ressources naturelles.

Les scientifiques et la Maison-Blanche affirment qu'il s'agit du rapport scientifique le plus détaillé sur le réchauffement climatique aux États-Unis.

«Le changement climatique, autrefois considéré comme une question relevant d'un avenir lointain, s'est fermement installé dans le présent», affirme le rapport. «Les producteurs de maïs de l'Iowa, les éleveurs d'huîtres de l'État de Washington et les producteurs de sirop d'érable du Vermont observent tous des changements liés au climat qui viennent d'une expérience récente.»

INOLTRE SU HUFFPOST

La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend