NOUVELLES

La rébellion du M23 s'engage "à ne pas reprendre les armes" (responsable)

06/05/2014 09:57 EDT | Actualisé 06/07/2014 05:12 EDT

Les ex-rebelles congolais vaincus du M23, qui ont trouvé refuge en Ouganda, ont signé un engagement pour ne plus combattre dans leur pays, a annoncé mardi à l'AFP un de leurs dirigeants.

"C'est un engagement à ne pas reprendre les armes contre la République (démocratique du Congo, ndlr)", a assuré à l'AFP Bertrand Bisimwa, un responsable politique du M23.

Les 1.295 ex-rebelles, placés dans un camp sous la surveillance de l'armée ougandaise, ont signé les formulaires dans ce sens, a affirmé le porte-parole de cette armée, Paddy Ankunda.

Le président congolais Joseph Kabila a signé une loi d'amnistie en faveur de la rébellion en février, mais qui exclut notamment les crimes de guerre, la torture, les violences sexuelles, la conscription d'enfants et les vols et pillages.

Le M23 a été défait en novembre par l'armée congolaise et les soldats de l'ONU, après 18 mois de violents affrontements dans l'est de la RDC, ses combattants trouvant alors refuge en Ouganda et au Rwanda voisins.

L'ONU et Kinshasa ont accusé le Rwanda et l'Ouganda de soutenir activement la rébellion du M23, ce qu'ils ont toujours rejeté.

Des centaines de combattants du M23, réfugiés au Rwanda, espèrent qu'ils vont signer les mêmes papiers, a assuré Basimwa.

eln-hv/esd/jmc

PLUS:hp