POLITIQUE

Privatisation d'Hydro-Québec: des opposants lancent une pétition

01/05/2014 12:02 EDT | Actualisé 01/05/2014 12:03 EDT
Agence QMI

Les internautes ont été rapides à réagir aux propos du premier ministre Philippe Couillard sur l’éventualité de privatiser en partie Hydro-Québec et la Société des alcools. Pour preuve : une pétition en ligne a déjà recueilli près de 4 000 signatures.

Intitulée «Aux actuels dirigeants du Québec : contre la privatisation (même en partie) d’Hydro-Québec», la pétition a été mise en ligne le 28 avril dernier.

Ainsi, en moins de trois jours, elle avait recueilli 3 731 signataires, un chiffre qui continue de grimper.

Dans le libellé de la pétition, son auteur écrit : « Il n’y a aucun avantage à privatiser cette société d’État. Rien ne vaut des cannes à pêche quand on veut du poisson. Sa privatisation occasionnerait un drainage majeur des profits vers Ottawa sous forme de taxes et d’impôts contrairement à la situation actuelle où les Québécois en profitent énormément.»

«Ce choix ne peut relever que de gens qui ont des liens et des intérêts directs ou indirects avec d’éventuels acheteurs de cette très lucrative société», lit-on.

Cette levée de boucliers fait suite, entre autres, au rapport du fiscaliste Luc Godbout et de l’économiste Claude Montmarquette qui recommande de céder 10 pour cent du capital d’Hydro-Québec et de la Société des alcools. Il est question de verser la totalité des sommes perçues au Fonds des générations dans l’optique de réduire la dette. Une telle mesure, pensent-ils, éviterait une décote des grandes agences de notation de crédit.

Questionné sur les conclusions de ce rapport, le premier ministre avait répondu vouloir étudier l’ensemble des solutions afin d’assainir les finances publiques.

«C'est le genre de questions qu'on va soumettre à nos commissions, celle sur la fiscalité et celle sur la révision des programmes, et qu'on va certainement, si c'est le cas, soumettre également au débat public», avait déclaré le premier ministre le 29 avril dernier.

INOLTRE SU HUFFPOST

12 promesses de Philippe Couillard