NOUVELLES

Taïwan: les anti-nucléaires obtiennent le gel du chantier d'une centrale

28/04/2014 06:11 EDT | Actualisé 28/06/2014 05:12 EDT

Des opposants taïwanais à l'énergie nucléaires, qui craignent une catastrophe semblable à celle de Fukushima en 2011, ont obtenu l'arrêt du chantier de la 4è centrale de l'île après avoir occupé le centre de Taipei.

Quelque 28.500 manifestants avaient bloqué dimanche une grande artère de la capitale, poussant le Kuomintang, le parti au pouvoir, à déclarer le gel de la construction de la centrale pourtant en cours d'achèvement.

La majorité des manifestants étaient alors rentrés chez eux mais des centaines avaient poursuivi le sit-in. La police est intervenue énergiquement lundi pour les déloger, faisant usage de canons à eau.

La nouvelle centrale, installée à 40 km de Taipei, serait la 4e de l'île exposée aux tremblements de terre.

Elle abrite deux réacteurs, dont l'un est construit à 98%. Après une inspection de sécurité, ce réacteur sera confiné jusqu'à la tenue éventuelle d'un référendum.

Le Premier ministre Jiang Yi-hua a défendu la décision de son gouvernement de suspendre le chantier, plutôt que de l'abandonner, pour "donner à la prochaine génération le choix de son énergie".

Cette centrale d'une puissance installée de 2.700 mégawatts fait l'objet de l'une des plus vives controverses nationales depuis des décennies.

Sa construction a démarré en 1999 mais les atermoiements politiques ont multiplié les retards et la facture s'élève aujourd'hui à 300 milliards de dollars de Taïwan (7,1 milliards d'euros).

Les trois centrales nucléaires taïwanaises fournissent 20% de l'électricité consommée.

cty/sm/gab/fw

PLUS:hp