NOUVELLES

Irak: série d'attentats lors du vote anticipé des forces de sécurité, 18 morts

28/04/2014 06:01 EDT | Actualisé 28/06/2014 05:12 EDT

Au moins 18 soldats et policiers sont morts dans une série d'attaques en Irak, où les forces de sécurité votent lundi pour les élections législatives.

La majorité des attaques a visé des bureaux de votes, mais des convois de l'armée ont également été pris pour cible, faisant des dizaines de blessés, selon des sources policières et médicales.

Les membres des forces de sécurité irakiennes sont appelés aux urnes en avance pour pouvoir sécuriser le scrutin du 30 avril.

Mais les violences qui ont endeuillés ces élections anticipées laissent présager un mercredi noir à travers le pays.

L'attaque la plus meurtrière, un attentat suicide contre un bureau de vote dans l'ouest de Bagdad, a tué au moins 7 policiers et blessé 15 personnes. La police a bouclé la rue et des ambulances vont et viennent autour du bureau de vote, ont constaté des journalistes de l'AFP.

A Kirkouk, un kamikaze a fait détoner sa charge dans un bureau de vote, tuant six policiers, selon des responsables de sécurité. Un soldat a également été tué dans l'attaque d'un convoi de l'armée dans l'ouest de la ville.

Un bureau de vote de Touz Khourmatou, au nord de la capitale, a également été attaqué par un kamikaze, qui a tué au moins trois policiers.

A Mossoul, deux kamikazes ont attaqué un bureau de vote. Le premier a été abattu par la police, mais le second a réussi a faire exploser sa charge, blessant trois policiers et deux soldats.

Un convoi qui se rendait vers un bureau de vote a été pris pour cible à Ramadi (100 km à l'ouest de Bagdad), faisant un mort.

En outre, au moins six journalistes irakiens ont été blessés dans l'attaque du bus qui les transportait vers un bureau de vote de Mossoul lundi, ont indiqué la police et un médecin.

mah-psr/cbo/faa

PLUS:hp